Cette semaine en histoire

Archives

L'éducation pour tous !

Semaine du lundi le 18 mars 2013

Le 24 mars 1803, le père de l’éducation en Ontario, Aldolphus Egerton Ryerson, voit le jour. Il réorganisera complètement le système d’éducation de la province et militera en faveur de l’accès à l’éducation pour tous!

Le révérend Egerton Ryerson, D.D., L.L.D.
© Bibliothèque et Archives Canada / 1939-176
Issu d’une famille fortunée, Ryerson a la chance de fréquenter l’école, où il bénéficie d’une éducation formelle. Au 19e siècle, la plupart des jeunes n’ont pas les moyens d’aller à l’école. L'instruction se fait à la maison ou ils sont placés comme apprentis dans la communauté. Ryerson obtient son diplôme en 1824 et se rend à Hamilton pour parfaire son éducation. Cependant, il tombe gravement malade et doit suspendre ses études. Durant sa convalescence, Ryerson acquiert la conviction que s’il a échappé à la mort, c’est pour servir comme ministre méthodiste. Il joint immédiatement le ministère et est ordonné en septembre 1827.

Par la suite, Ryerson sera le pasteur de plusieurs paroisses et deviendra rédacteur en chef du Christian Guardian, un journal méthodiste. Son intérêt pour l’éducation ne cesse de grandir et il se sert fréquemment du journal pour véhiculer ses théories visant à améliorer le système d’éducation canadien. En 1844, Ryerson est nommé surintendant des écoles du Canada-Ouest (Ontario). Il peut enfin mettre en œuvre ses idées! 

Statue d'Egerton Ryerson devant le bâtiment du département de l'éducation, à Toronto (1890)
© Archives de l'Ontario / F 1125-1-0-0-182

L’opinion de Ryerson sur l'éducation est influencée par divers facteurs, dont la théologie méthodiste et ses voyages à l’étranger qui lui permettent d'étudier d’autres systèmes d’éducation. Il est d’avis que l’éducation doit être chrétienne, universelle et gérée par le gouvernement. Qu’il s’agisse de la rédaction de lois ou de manuels scolaires, Ryerson participe activement à tous les aspects du système d’éducation!

Lorsqu’il prend sa retraite en 1875, Ryerson a beaucoup accompli pour l’éducation en Ontario. Tous les enfants ont désormais accès à l’école primaire, les programmes scolaires sont enrichis, et le système scolaire repose sur une structure administrative efficace. Le point culminant de sa carrière est sans doute l’adoption de la Loi scolaire de 1871, qui instaure l’école primaire gratuite et rend obligatoire la présence en classe.

Ryerson meurt le 19 février 1882, mais ses réalisations font du système d’éducation de l’Ontario un modèle pour les autres provinces. Le révérend Adolphus Egerton Ryerson a été désigné personne d’importance historique nationale en 1934.

Pour en apprendre davantage sur le développement du système d’éducation primaire et secondaire au Canada, veuillez lire les articles suivants dans les archives de Cette semaine: La voix nationale des parents en éducation, La première association de parents au Canada et Première enseignante de la Saskatchewan.

Date de modification :