Cette semaine en histoire

Archives

Victoire décisive à Stoney Creek

Semaine du lundi le 3 juin 2013

Le 6 juin 1813, les soldats britanniques lancent en pleine nuit une attaque contre un campement américain établi non loin de l’emplacement actuel de Stoney Creek (secteur de la ville d’Hamilton), en Ontario. Cet affrontement, désigné bataille de Stoney Creek, se solde par une victoire décisive des forces britanniques qui défendent le Haut-Canada pendant la guerre de 1812.

La bataille de Stoney Creek, d’après une peinture originale de l’artiste canadien Peter Rindlisbacher. L’œuvre a été commandée pour la couverture de l’ouvrage intitulé Strange Fatality de James Elliott. Elle est inspirée d’une œuvre originale de C.W. Jefferys.
La situation semble désespérée. Les forces américaines ont pris le fort George en mai, et le major-général américain Henry Dearborn est en position idéale pour poursuivre l’invasion du Haut-Canada. Une brigade de soldats américains avance sous les ordres du brigadier-général John Chandler et rejoint une deuxième brigade non loin de l’actuelle ville de Grimsby (Ontario), avant de poursuivre sa route en direction de Stoney Creek. Lorsqu’elles s’établissent à Stoney Creek le 5 juin 1813, les forces de Chandler comptent plus de 3 000 hommes! Si les Britanniques se replient davantage, ils risquent d’abandonner toute la péninsule du Niagara aux mains des Américains.

Le lieutenant-colonel John Harvey de l’armée britannique recueille des renseignements essentiels sur les forces américaines qui arrivent et se rend rapidement à Burlington Heights, où les troupes britanniques sont réunies. Les Américains, qui ne se doutent de rien, offrent une occasion en or aux Britanniques. Les quelques sentinelles américaines sont mal postées, et la forêt qui borde le campement offre un excellent couvert aux soldats de l’armée régulière britannique, aux miliciens canadiens et aux alliés des Premières Nations qui s’approchent.

Portrait de sir John Harvey
© Aucun
Harvey demande la permission du commandant britannique, le brigadier John Vincent, pour organiser un dangereux raid nocturne contre les Américains endormis. Tapis dans l’obscurité, Harvey et les 700 hommes des 8e et 49e Régiments lancent l’attaque surprise. Les Américains, complètement pris au dépourvu, opposent une farouche résistance malgré une piètre organisation. En dépit de la confusion et des lourdes pertes – 162 morts, blessés ou disparus – les troupes de Harvey mènent le raid avec succès et capturent du même coup deux hauts gradés américains, à savoir le général Chandler et le brigadier-général William Winder. Les Britanniques se retirent à Burlington Heights avant l’aube, ayant remporté une victoire décisive!

La bataille de Stoney Creek marque un tournant important de la guerre de 1812, car elle oblige les Américains à revoir totalement leur stratégie pour 1813. Les forces américaines sont chassées de la position la plus avancée qu’elles ont conquise dans la péninsule de Niagara. L’emplacement de la bataille de Stoney Creek a été désigné lieu historique national en 1960, et le lieutenant-colonel John Harvey a été désigné personne d’importance historique nationale en 1974 en raison notamment de son leadership et de sa participation à la guerre de 1812.

Cette année marque la deuxième année du bicentenaire de la guerre de 1812. Pour lire d’autres récits de la guerre, voyez La bataille de Beaver Dams, La longue marche du 104e Régiment de fantassins et L’échec des troupes américaines à Frenchman’s Creek.

Des activités commémoratives sont prévues partout au Canada. Pour en savoir plus sur la guerre, consultez la page Commémoration de la guerre de 1812 dans le site Web de Parcs Canada.

Date de modification :