Cette semaine en histoire

Archives

La longue marche du 104e Régiment de fantassins

Semaine du lundi le 11 février 2013

Le 16 février 1813, le 104e Régiment de fantassins basé à Fredericton entreprend une marche de 1 125 kilomètres qui durera 52 jours, de la vallée de la rivière Saint-Jean jusqu’à Kingston, dans le Haut-Canada (aujourd’hui l’Ontario), en passant par Québec. Les soldats accomplissent cet exploit en plein hiver, malgré le froid et la faim, et ne subissent étonnamment que peu de pertes.

Soldat du 104e Régiment de fantassins 
© Parcs Canada /  Reconstitution par D. Fitzjames
Le Régiment, appelé à l’origine New Brunswick Fencible Regiment (Régiment de territoriaux du Nouveau-Brunswick), dont les membres sont recrutés uniquement pour servir en Amérique du Nord britannique, devient le 104e Régiment lorsqu’en 1810, il s’engage à servir n’importe où dans l’Empire britannique. Il est formé principalement d’hommes originaires du Nouveau-Brunswick et du Bas-Canada (aujourd’hui le Québec). Les tentatives d’invasion des Américains dans le Haut-Canada durant la première année de la guerre de 1812 inquiètent sir George Provost, alors gouverneur de l’Amérique du Nord britannique, et celui-ci craint de nouvelles attaques. Estimant que la Marine royale serait en mesure de défendre les provinces de l’Atlantique advenant une nouvelle offensive américaine contre les provinces canadiennes, il ordonne au 104e Régiment de renforcer ses troupes dans le Haut-Canada. Les 573 hommes du Régiment doivent affronter des températures de -31 degrés Celsius, et le lieutenant John LeCouteur décrit en ces termes le froid sibérien: « À la fin de notre journée de marche, le froid était si intense que les hommes pouvaient à peine déplier les doigts pour couper du bois ou pour construire des huttes. La noirceur tombait avant que nous puissions commencer à cuisiner… si on peut appeler cuisiner piquer un morceau de lard salé au bout d’une branche et la tenir au-dessus du feu ». Le Régiment arrive à Kingston le 15 avril 1813, après un bref repos de deux semaines à Québec.

Plaque de shako (insigne) en laiton du 104e Régiment de fantassins
© Niagara Falls History Museum
Après son arrivée, le Régiment prend part à l’attaque contre Sackets Harbour, dans l’État de New York, en mai 1813, à la bataille de Beaver Dams en juin et au siège du fort George jusqu’en décembre. Deux compagnies du Régiment sont également présentes à la bataille de Lundy’s Lane, affrontement le plus sanglant de la guerre de 1812, le 25 juillet 1814. Le Régiment demeurera à Québec après la guerre, jusqu’à sa dissolution en 1817.

La marche du 104e Régiment a été désignée événement d’importance historique nationale en 1934 pour commémorer le rôle qu’elle a joué dans la défense du Canada et pour la force et l’endurance dont les hommes du Régiment ont fait preuve durant cette marche hivernale. Elle a également attiré l’attention sur l’importance de la rivière Saint-Jean durant l’hiver, car celle-ci constituait la principale voie de communication entre les provinces de l’Atlantique et le centre du Canada.

Cette année marque la deuxième année du bicentenaire de la guerre de 1812. Pour lire d’autres récits sur cette guerre, consultez Le fort Érié: reconstruit trois fois!, Poursuite effrénée au ruisseau French et Assaut nocturne au fort Niagara dans les archives de Cette semaine en histoire. Des activités commémoratives sont prévues partout au Canada. Pour en savoir plus sur la guerre de 1812, lisez Commémoration de la guerre de 1812 dans le site Web de Parcs Canada.

Date de modification :