Cette semaine en histoire

Archives

Le Jardin botanique de Montréal

Semaine du lundi le 4 juin 2012

Le 9 juin 1931, le Jardin botanique de Montréal est fondé. Ce jardin botanique, qui occupe 75 hectares dans le centre-est de la ville, est aujourd'hui l’un des plus importants au monde, renfermant quelque 22 000 espèces et cultivars de plantes, 10 serres d’expositions, une trentaine de jardins thématiques et un vaste arboretum.

Le pavillon administratif et une partie du jardin d’accueil
©  Parcs Canada / Nathalie Clerk / 2006

C’est grâce à l’initiative du frère Marie-Victorin, professeur et scientifique renommé, que le Jardin botanique de Montréal voit le jour. Né en 1885, Marie-Victorin découvre sa passion pour la botanique lorsqu’il est envoyé à la campagne pour une période de convalescence. Il devient rapidement un spécialiste de la botanique et publie, en 1935, la Flore Laurentienne, une œuvre majeure sur les plantes du Québec. En 1930, il collabore à la fondation de l’Association du Jardin botanique de Montréal qui milite pour la construction d’une telle installation à Montréal. Les travaux de construction du nouveau jardin débutent en 1932, mais sont interrompus par la crise économique. Malgré cet arrêt, le frère Marie-Victorin commence à correspondre avec Henry Teuscher, architecte paysagiste expérimenté, avec qui il élabore l’aménagement des terrains. Tous deux déterminent aussi les grandes orientations du Jardin afin de créer un « jardin botanique idéal » avec des fonctions scientifiques et éducatives.

Les travaux reprennent en 1936 et Marie-Victorin est nommé directeur scientifique du Jardin botanique et Teuscher en devient chef horticulteur. Le Jardin ouvre officiellement ses portes en 1939 et remporte tout de suite un grand succès auprès du public. Après le décès du frère Marie-Victorin en 1944, le jardin connaît des années plus difficiles même si Henry Teuscher y est nommé conservateur. Par contre, le Jardin recommence à s’épanouir dans les années 1970. 

L’intérieur d’une serre
© Parcs Canada / Nathalie Clerk / 2006

Aujourd’hui, le Jardin botanique, qui a contribué à l’essor de l’horticulture au Canada, est connu à l'échelle mondiale et fait la réputation de la ville de Montréal. Il accueille chaque année plusieurs centaines de milliers de visiteurs qui viennent apprécier sa beauté et la diversité de sa végétation. Il abrite notamment plus d’une trentaine de jardins thématiques avec des caractéristiques particulières, tels le jardin aquatique, le jardin des Premières-Nations, la roseraie et le jardin japonais. Les serres, quant à elles, exposent des écosystèmes inhabituels au Canada et peuvent être visitées durant toute l’année. Le Jardin abrite aussi un important centre de recherche scientifique où l’on étudie ses riches collections de plantes.

L’un des plus importants jardins botaniques au monde, le Jardin botanique de Montréal a été désigné un lieu historique national en 2008. Le frère Marie-Victorin a été désigné personne d’importance historique nationale en reconnaissance de ses réalisations dans le domaine de la botanique.

Pour en savoir plus sur des jardins et la botanique au Canada, lisez les articles suivants de Cette semaine en histoire : Une mosaïque de paysages à Victoria!, David Douglas : un botaniste hors pair, Carrefour de la nature et de la culture et Le paradis d’Elsie Reford. Pour en savoir plus sur le Jardin botanique de Montréal, visitez le site Web du Jardin Botanique de Montréal et le Répertoire canadien des lieux patrimoniaux.

Date de modification :