Cette semaine en histoire

Archives

Un salut à la reine

Semaine du lundi le 4 octobre 1999

Le 7 octobre 1922, aux termes d'une éliminatoire, la goélette Bluenose, « la reine de la flotte de pêche de l'Atlantique Nord », gagnait le droit de défendre son titre de l'année précédente à la troisième International Fisherman's Race.

Le Bluenose toutes voiles dehors

Le Bluenose toutes voiles dehors
© Bibliothèque et Archives Canada / PA-30803

L'annulation d'une épreuve de l'American Cup en 1919 en raison de vents de 25 noeuds avait poussé le sénateur W. H. Dennis, propriétaire du Halifax Herald, à commanditer un trophée qui serait décerné à de véritables pêcheurs et non à des « marins d'eau douce craintifs » incapables d'affronter une petite brise. La Halifax Herald North Atlantic Fisherman's International Competition, opposant de véritables goélettes, officialisa la rivalité qui opposait les pêcheurs canadiens à leurs homologues américains. Les Canadiens perdirent vite leur complexe de supériorité, car en octobre 1920, le schooner américain Yankee Esperanto remporta la toute première International Fisherman's.

Atteints dans leur fierté, les Néo-Écossais entreprirent de construire un navire capable de ramener le trophée au pays. Conçu par William J. Roué et réalisé à l'aide de matériaux néo-écossais par la Smith & Rhuland à Lunenburg, le navire de 143 pieds, baptisé Bluenose, fut mis à l'eau le 26 mars 1921, à temps pour une saison de pêche réussie sur les bancs de l'Atlantique. Le Bluenose combla toutes les attentes.

Le Capitaine Walters

Le Capitaine Walters
© Collections numérisées du Canada

En octobre 1921, sous les ordres du capitaine Angus Walters, le Bluenose remporta la victoire contre le schooner américain Elsie et rendit le trophée à la Nouvelle-Écosse. En 17 ans de carrière, le Bluenose ne perdit qu'une seule course, soit la Lipton Cup, en 1930, contre le Gertrude L. Thebaud. Le Bluenose n'eut jamais à rendre son titre de champion de l'International Fisherman's Race, qu'il défendit quatre fois, dont deux contre le Thebaud. Le Bluenose détient le record de la plus importante prise de poissons jamais rapportée à Lunenburg par un voilier.

La Dépression, les moteurs Diesel modernes et la Seconde Guerre mondiale vinrent sceller le sort des vieilles goélettes de pêche. Réduit à un rôle de figurant, le Bluenose représenta le Canada lors des célébrations du jubilé d'argent du roi George V et de la reine Mary en 1935, mais faillit sombrer lors de son voyage de retour. Malgré les efforts qu'il déploya pour garder le Bluenose au Canada, Walters dut se résoudre à le vendre à la West Indies Trading Company en 1942. Le 28 janvier 1946, le Bluenose, symbole de l'esprit des Maritimes, coulait tragiquement au large de la côte haïtienne.

Depuis 1937, le Bluenose orne la pièce canadienne de dix cents. Son digne successeur, le Bluenose II fut lancé en juillet 1963, et le capitaine Angus Walters était présent pour son voyage inaugural. Le Bluenose est commémoré par une plaque posée à Lunenburg (Nouvelle-Écosse).

Date de modification :