Cette semaine en histoire

Archives

Le Calgary Stampede : En selle, cowboy!

Semaine du lundi le 2 juillet 2012

Le 6 juillet 2012 est la journée d’ouverture du Stampede de Calgary. Le « plus riche rodéo du monde » fête son centenaire cette année. Ce célèbre festival de 10 jours fait la renommée de la ville de Calgary qui accueille plus d’un million de visiteurs pour l’occasion!

Le Calgary Stampede voit le jour grâce à Guy Weadick, un américain qui veut faire hommage à la tradition des cowboys. Weadick croit que la ville de Calgary est parfaite pour accueillir un tel évènement et travaille avec acharnement à convaincre des hommes d’affaires locaux de le financer. Consacrés sous le nom de «  the Big Four », quatre hommes – Alfred Ernest Cross, Patrick Burns, George Lane et Archie Mc Lean – garantissent chacun 25 000 dollars.

Affiche du « Calgary Exhibition & Stampede » de 1949
© Bibliothèque et Archives Canada / R1300-1176, 1949

Le premier Stampede a lieu du 2 au 5 septembre 1912 et connaît un succès retentissant. Plusieurs milliers de personnes assistent au défilé d’ouverture composé de participants au rodéo et d'Autochtones vêtus de leurs tenues traditionnelles. Les visiteurs peuvent assister à des concours de rodéo et visiter un village autochtone traditionnel aménagé avec l’appui des communautés environnantes. D’autres stampedes n'étaient pas prévus à l'origine, mais l'expérience est répétée en 1919 pour marquer la fin de la Première Guerre mondiale. Puis, en 1923, le Stampede fusionne avec l’exposition agricole de Calgary. Celle-ci avait lieu régulièrement depuis 1886, mais se butait à des difficultés financières. Après la fusion, il est décidé de faire du Stampede un évènement annuel, et Weadick persuade toute la ville de se transformer en ville d’époque pour la durée du festival.

Rodéo sur taureau au Calgary Stampede
© Chuck Szmurlo, 2007

Le programme du Stampede de Calgary se diversifie et prend de l’expansion avec les années. Aujourd'hui, le Stampede propose une foire agricole, un défilé célèbre, un parc d’attractions, de nombreux spectacles et un village indien qui préserve et met en valeur la culture autochtone. Le rodéo inclut plusieurs épreuves dangereuses et pleines de rebondissements : se maintenir sur un cheval sauvage (avec ou sans selle), se maintenir sur un taureau sauvage, prendre un veau au lasso, terrasser un bouvillon et participer à des courses. Les gagnants de ces épreuves remportent de généreux prix en argent. Durant le Stampede de Calgary, les activités ne manquent pas et l’action est toujours au rendez-vous!

De toutes les épreuves de rodéo, la plus célèbre et la plus controversée est sans doute la course des fameux « chuckwagons » (chariots-cuisines). Dans cette course introduite en 1923 par Guy Weadick, un cavalier, une équipe de chevaux et un chariot sont chargés d’un baril et de mâts de tente par des escortes. Le chariot tiré par les chevaux et son cavalier doit effectuer un trajet en forme de 8 autour de barils et faire un tour de circuit accompagné par deux à quatres escortes montées sur leur propre cheval.

Maintenant l’un des plus grands festivals du Canada, le Stampede de Calgary a été désigné évènement d’importance national. Cette année, nous commémorons le centenaire du premier Calgary Stampede! Pour en savoir plus sur le Calgary Stampede, lisez l’article « Cap sur l’Alberta » de Cette semaine en histoire.
Date de modification :