Cette semaine en histoire

Archives

Le premier gouverneur général né au Canada

Semaine du lundi le 20 février 2012

Le 20 février 1887, Vincent Massey, homme politique, entrepreneur, philanthrope et premier gouverneur général canadien, voit le jour.

Fils d’une famille prestigieuse, Vincent Massey étudie à l’Université de Toronto avant de fréquenter Oxford. Il enseigne l’histoire à l’Université de Toronto de 1913 à 1915. C’est aussi en 1915 qu’il se marie avec Alice Parkin, laquelle décèdera en 1950. Il s’engage dans l’armée lors de la Première Guerre mondiale et devient officier d’état major au Canada. À la fin de la guerre, il prend la relève de son père en tant que président de la compagnie Massey-Harris, fonction qu'il exerce pendant quatre ans. L'entreprise, qui fabrique de l’équipement agricole, a été fondée par son grand-père, Hart Massey.

L’honorable Vincent Massey (à droite), avec Charles Lindbergh (au centre) et l’honorable William Phillips (à gauche)
© Bibliothèque et Archives Canada / PA-027584 / 1927

La carrière politique de Vincent Massey débute en 1925, lorsqu’il se joint au cabinet de King en tant que ministre sans portefeuille. Défait lors d’élections, il est cependant nommé premier ministre plénipotentiaire du Canada aux États-Unis en 1926 et haut-commissaire à Londres en 1935. À son retour au Canada, en 1946, il obtient le poste de président à l’Université de Toronto et au Musée des beaux-arts du Canada. En 1951, tandis qu'il préside la Commission royale d’enquête sur l’avancement des arts, lettres et sciences au Canada, il publie un rapport, qui mène, quelques années plus tard, à la création du Conseil des Arts du Canada et de la Bibliothèque nationale du Canada.

Il marque un tournant dans l’histoire canadienne lorsqu’en 1952, il devient le premier gouverneur général né au Canada. Durant son mandat, prolongé à deux reprises, Vincent Massey fait l’éloge de la diversité canadienne et du bilinguisme. Il voyage abondamment au Canada, même dans les régions éloignées. De plus, il encourage l’excellence des Canadiens dans tous les domaines. Ses efforts contribuent à la création d’une multitude de bourses et du Centre national des Arts, lesquels voient le jour après la fin de son mandat. Vincent Massey est également connu pour avoir renouvelé la tradition du transport en carrosse pour les gouverneurs généraux lors de cérémonies officielles. 

Le gouverneur général qui succède à Vincent Massey, Georges Vanier, dans un carrosse.
© Canada. Gendarmerie royale du Canada / Bibliothèque et Archives Canada / e004665481 / 1960

Vincent Massey cultive des intérêts philanthropiques toute sa vie et à la fin de son mandat de gouverneur général en 1959, il s’installe proche de Port Hope en Ontario où il continue d’administrer la Fondation Massey qu’il gère depuis 1926. Il meurt le 30 décembre 1967 en Angleterre, mais son corps est rapatrié au Canada afin de permettre des obsèques nationales.

Vincent Massey a frayé la voie pour les gouverneurs généraux du Canada qui lui ont succédé et qui ont tous été citoyens canadiens. En raison de sa contribution à la vie politique, artistique et philanthropique, Vincent Massey a été désigné personne d’importance historique en 1974.

Pour en savoir plus sur la famille Massey, lisez « La vieille dame de la rue Shuter ». Pour en savoir plus sur l'histoire des gouverneurs généraux, lisez l’article de Cette semaine en histoire intitulé Les gouverneurs généraux du Canada.

Date de modification :