Cette semaine en histoire

Archives

Femmes médecins

Semaine du lundi le 27 septembre 1999

Le 1er octobre 1883, Emily Stowe ouvre le premier collège médical pour femmes à Toronto, imitée le lendemain par Jenny Trout, qui inaugure le Kingston Women's Medical College. Ces deux femmes viennent ainsi de marquer l'entrée des Canadiennes dans la profession médicale.

Emily Stowe

Emily Stowe
© Fourni par Margaret E. Robins / Archives de la
Women's College Hospital Foundation

À cette époque, les femmes travaillaient surtout à la maison: elles se consacraient à leurs familles et à leurs enfants, aux personnes âgées, voire à des voisins. Elles étaient habituées à s'occuper des autres. Beaucoup savaient concocter des médicaments à partir de plantes médicinales, soignaient les malades et aidaient d'autres femmes à accoucher. Pourtant, le rôle professionnel de médecin diplômé était réservé aux hommes. En fait, l'entrée dans les écoles de médecine du Canada était interdite aux femmes!

Une poignée de femmes décident de faire sauter ces barrières. Emily Stowe ouvre la marche. La Toronto School of Medicine rejette sa candidature. Emily Stowe fait donc ses études au New York Medical College for Women. Revenue à Toronto, elle ouvre un cabinet. En 1871, voulant à tout prix obtenir sa licence en médecine, elle fait, en compagnie de Jenny Trout, un semestre à la Toronto School of Medicine. Les deux femmes y subissent les sarcasmes de leurs collègues masculins mécontents. Jenny Trout opte alors pour le Medical College of Pennsylvania. De retour à Toronto, elle devient la première femme au Canada à réussir l'examen d'agrément du collège des médecins. Elle ouvre un cabinet privé et assure un dispensaire gratuit pour les pauvres. Pour sa part, Emily Stowe continue d'exercer sans licence jusque dans les années 1880.

Women's Medical College, 1883

Women's Medical College, 1883
© Fourni par Margaret E. Robins / Archives de la
Women's College Hospital Foundation

Jenny Trout et Emily Stowe ont toutes deux fondé des collèges de médecine pour que les Canadiennes puissent étudier la médecine dans un cadre accueillant. Les deux établissements ont fusionné en 1895 pour former l'Ontario Medical College for Women. Le Women's College Hospital a vu le jour par la suite et s'est imposé comme centre de formation en soins infirmiers et en médecine pour les femmes.

De son côté, Emily Stowe savait d'expérience qu'il fallait rehausser le statut des femmes. Elle fonda le Toronto Women's Literary Social and Science Club, qui devint par la suite la Canadian Women's Suffrage Association. Cette association a aidé les Canadiennes à obtenir le droit de vote.

Les docteures Jenny Trout et Emily Stowe ont été désignées des personnes d'importance historique nationale parce qu'elles ont donné accès aux Canadiennes à la formation médicale et, dans le cas d'Emily Stowe, en raison de son leadership dans la lutte pour l'obtention du droit de vote. Le Women's College Hospital a aussi été reconnu pour avoir permis aux femmes d'accéder à une formation supérieure en médecine.

Date de modification :