Cette semaine en histoire

Archives

Notre terre, celle des Inuits

Semaine du lundi le 7 novembre 2011

L e 12 novembre 1992, les électeurs inuits se prononcent majoritairement en faveur de l’accord sur les revendications territoriales qui prévoit la création du troisième territoire du Canada, le Nunavut. La création du Nunavut concrétise un rêve que poursuivent depuis longtemps un grand nombre d’Inuits des Territoires du Nord-Ouest qui espéraient habiter un jour leur propre territoire. C’est John Amagoalik, un élu inuit engagé, qui avait proposé le premier, en 1977, la création d’un nouveau territoire. Les discussions officielles entre le gouvernement fédéral et les habitants des Territoires du Nord-Ouest avaient commencé en 1982 et s’étaient prolongées pendant une décennie, jusqu’au vote décisif de 1992.

L’inlet Elwin, dans le parc national Sirmilik
© Parcs Canada / R. Beardmore / 1979
Le référendum final se déroule du 3 au 5 novembre, et les résultats sont annoncés une semaine plus tard. Tout résidant inuit âgé d’au moins 16 ans est autorisé à voter, et environ 80 % des électeurs font valoir leur droit. Ceux qui s’abstiennent sont considérés comme étant non favorables au projet. Le 12 novembre 1992, l’idée de créer un nouveau territoire est acceptée par 69 % de la population.

Le mot Nunavut signifie « notre terre » en inuktitut, la langue des Inuits. Le nom convient parfaitement au nouveau territoire qui s’étend sur une superficie de 2,2 millions de kilomètres et sur lequel les Inuits exercent désormais une autonomie gouvernementale et des droits de chasse, de pêche et de piégeage spéciaux. Le gouvernement offre également 350 000 kilomètres carrés de terres qui appartiendront exclusivement aux Inuits ainsi qu’un paiement de transfert de 1,15 milliard de dollars sur 14 ans. Le Nunavut devient le plus jeune membre de la fédération canadienne, mais il n’est certainement pas le plus petit : ses frontières délimitent une superficie deux fois plus grande que celle de la Colombie-Britannique! 

Région de la crête Trinity, au sud de l’île Bylot
© Parcs Canada / L. Narraway / 2005

Le vote en faveur de la création d’un nouveau territoire constitue l’un des nombreux exemples de l’influence importante qu’ont exercée les Inuits dans l’histoire du Canada. C’est notamment grâce à ce peuple que les explorateurs sont parvenus à cartographier l’Arctique et à dessiner les frontières nordiques du vaste territoire qui deviendrait un jour le Canada. En 1972, l’Exploration arctique et culture inuite a été désignée « événement historique national » pour souligner la rencontre entre les explorateurs et les Inuits.

Le Nunavut abrite aussi les merveilleux parcs nationaux Quttinirpaaq et Auyuittuq. Pour en savoir plus sur le Nunavut, consultez les articles Le Nunavut est né et Les guides du Nord des archives de Cette semaine en histoire. Vous pouvez également en apprendre davantage sur la fédération canadienne ainsi que sur les provinces et les territoires en lisant l’article Le rêve d’une nation.

Date de modification :