Cette semaine en histoire

Archives

La naissance de sir Isaac Brock

Semaine du lundi le 1er octobre 2012

Le 6 octobre 1769, sir Isaac Brock voit le jour à St. Peter Port, Guernsey, en Angleterre. Officier dans l’armée et administrateur d’une colonie pour le compte de la Grande-Bretagne, Brock est reconnu comme un héros canadien de la guerre de 1812.

Sir Isaac Brock, 1769-1812, timbre commémoratif du 200e anniversaire
© Société canadienne des postes, 1969. Reproduit avec permission
Isaac Brock est le huitième fils d’une famille relativement riche. Selon ses proches, il est d'un caractère extrêmement doux. En 1785, à l’âge de 15 ans, il s'engage dans l’armée et, cinq ans plus tard, accède au grade de lieutenant. Dans les années qui suivent, il sert son pays en Angleterre, en Jamaïque et à la Barbade. En 1802, son régiment est dépêché au Canada. Ayant gravi rapidement les échelons en achetant ses promotions, Brock a peu d’expérience directe au combat.

Au Canada, Brock travaille à consolider les défenses du pays même si la garnison anglaise en Amérique du Nord britannique est restreinte. Brock concentre ses efforts sur la réforme de la milice, constituée de soldats à temps partiel qui habitent le Haut-Canada. Il est rapidement promu colonel, puis brigadier-général de Montréal, avant de devenir l’administrateur du gouvernement du Haut-Canada. De 1811 jusqu’à sa mort en 1812, le major-général Brock dirige à la fois le gouvernement civil et le commandement militaire de la province.

Durant la guerre de 1812, Brock mise sur l’importance de collaborer avec les peuples autochtones. Au moment où la plupart des Canadiens ne croient plus à une victoire contre les Américains, Brock regonfle le moral des troupes en lançant une offensive. Le 16 août 1812, il dirige une attaque contre les Américains au fort Détroit, au Michigan. Avec une armée d’environ 1 300 hommes, dont 400 miliciens et 600 Autochtones menés par le chef de guerre shawni Tecumseh et d’autres chefs autochtones, Brock voit les défenseurs du fort Détroit se rendre à la simple menace d’une attaque. Bien qu’il dispose de moins d’hommes que les Américains, Brock, aidé par ses troupes, remporte une victoire décisive pour le Canada.

Portrait du général Isaac Brock, peint vers 1808 par William Berczy
© Gracieuseté des archives de l’Université Brock

Après le succès de Détroit, Brock réintègre son quartier général au fort George pour affronter la menace américaine à Niagara. Il s’ensuit la célèbre bataille des hauteurs de Queenston, où Brock trouve la mort. Ne manquez pas le prochain article de Cette semaine en histoire pour en apprendre plus sur ce grand moment de la guerre de 1812!

Brock est nommé chevalier de l’Ordre du Bain en reconnaissance de sa victoire à Détroit, mais décède avant de l’apprendre. Sir Isaac Brock est reconnu comme un personnage héroïque et un symbole de bravoure, de patriotisme et d’esprit national canadien. Il a été désigné personne d’importance historique nationale en 2009. Le monument Brock aux Hauteurs de Queenston a été érigé en son honneur, et l’endroit a également été désigné lieu historique national. De plus, la victoire décisive de Brock, la Prise de Détroit, a été nommée événement d’importance historique nationale. Le chef shawni Tecumseh a aussi été désigné personne d’importance historique nationale pour avoir organisé l’alliance des Premières nations de l’Ouest avec les Anglais en 1812.

Pour en savoir plus sur le rôle joué par sir Isaac Brock pendant la guerre de 1812, lisez les articles Victoire au fort Détroit! et Les Américains capturent le fort George des archives de Cette semaine en histoire.

Date de modification :