Cette semaine en histoire

Archives

Le restaurateur de Barkerville s’éteint

Semaine du lundi le 19 décembre 2011

Chester Peter (C. P.) Lyons décède des suites d’une rupture de la vésicule biliaire le 20 décembre 1998, à Hawaii. Aussi connu sous le nom de « Chess », Lyons était spécialiste d’histoire naturelle. Tout au long de sa vie, il s’est investi activement dans les domaines de la conservation et de la protection; il a notamment participé à la restauration de la ville de Barkerville, un lieu historique national du Canada situé en Colombie-Britannique.

Acteurs donnant une représentation sur la roue à eau de Cornouailles.
©Thomas Drasdauskis
Lyons naît en 1915 à Regina, en Saskatchewan. Il est encore enfant lorsque sa famille déménage en Colombie-Britannique. Ses parents se lancent dans la culture fruitière, et Lyons montre tôt un intérêt pour la nature et la vie au grand air. Une fois ses études secondaires terminées, il s’inscrit à l’Université de la Colombie-Britannique où il obtient un baccalauréat en sciences spécialisé en génie forestier. Plus tard, il deviendra auteur et cinéaste, ainsi qu’un conférencier très en demande. Son livre, Trees, Flowers, and Shrubs to Know in British Columbia, réédité à maintes reprises depuis sa première parution en 1952, reste encore aujourd’hui un ouvrage très consulté.

Dans le cadre de son travail, Lyons aborde différents aspects du patrimoine et de l’histoire naturelle. Le lieu historique national du Canada de Barkerville compte probablement parmi les mieux connus des endroits où Lyons a travaillé. Située à une centaine de kilomètres au sud-est de Prince George, Barkerville a été fondée dans les années 1860, dans la foulée de la découverte d’importants gisements d’or dans la région. Malgré sa désignation comme lieu historique national, durant les années 1920, la ville abritait des bâtiments en piètre état. Au début des années 1950, des habitants et historiens locaux, et plus particulièrement la Cariboo Historical Society, profitent du centenaire imminent de la création de Barkerville pour promouvoir un nouveau projet de restauration et de mise en valeur du lieu. Dans le cadre de ce projet, réalisé entre 1958 et 1963, de nombreux bâtiments de Barkerville ont été ramenés à leur état d’origine, et Lyons a réussi à faire l’acquisition de nombreux artefacts historiques de grande valeur, dont plusieurs sont exposés au lieu historique national. 

Rue principale de Barkerville.
©Thomas Drasdauskis

La ville de Barkerville a été désignée lieu historique national en 1924 en raison de son association aux champs aurifères de Cariboo qui ont stimulé le développement de la Colombie-Britannique, et du fait qu’elle se trouve à la fin de la route qui relie Yale à la région de Cariboo. Le lieu historique de l’Édifice Chee Kung Tong se trouve aussi à l’intérieur des limites de Barkerville.

Pour en savoir plus sur le lieu historique national du Canada de Barkerville, veuillez consulter les sites Internet suivants : Lieuxpatrimoniaux.ca et Barkerville National Historic Site (en anglais seulement). Pour connaître d’autres spécialistes d’histoire naturelle et botanistes canadiens, lisez les articles suivants de Cette semaine en histoireFrank Leith Skinner : tout un horticulteur! et David Douglas : un botaniste hors pair.

Date de modification :