Cette semaine en histoire

Archives

Le dernier théâtre à deux niveaux

Semaine du lundi le 12 décembre 2011

Le 15 décembre 1913, le théâtre Elgin, alors appelé théâtre Loew de la rue Yonge, ouvre ses portes à Toronto. Deux mois plus tard, ce sera au tour du théâtre Winter Garden, situé au-dessus du théâtre Elgin, d’être inauguré. Ces deux salles superposées, conçues par le réputé architecte américain Thomas Lamb, appartiennent à une chaîne de théâtres gérée par l’entrepreneur Marcus Loew. Les deux salles sont superposées, mais arborent deux styles décoratifs distincts. Le théâtre Elgin présente un décor d’inspiration classique tandis que le Winter Garden évoque un jardin, avec des paysages peints à la main et des branches de hêtre accrochées au plafond.

Photo du théâtre Elgin prise par Hill Peppard en 1989
© City of Toronto Archives, Fonds 122, Series 881, File 53, Item 7.

Au début, les deux salles accueillent des spectacles de vaudeville – une forme de spectacle de variétés en vogue à l’époque – et des films muets. Cependant, avec l’avènement du cinéma parlant, la fréquentation baisse, et le Winter Garden ferme en 1928. Le théâtre Elgin, quant à lui, est converti en salle de cinéma. En 1969, l’édifice est vendu à la société Famous Players qui l’utilise afin de présenter des films de série B et, graduellement, ce théâtre devient désuet.

En 1981, alors que le bâtiment décrépi allait être démoli, celui-ci est acheté par la Fiducie du patrimoine ontarien qui a l’intention de lui redonner vie. Des restaurations majeures, d’une valeur de 29 millions de dollars, débutent en 1987 et se poursuivent jusqu’en 1989. Les travaux visent à redonner aux deux salles leur apparence d’origine et à moderniser les installations. De grands changements sont effectués : des étages sont ajoutés et un sous-sol est creusé pour agrandir les installations existantes (toilettes, salles de répétition, loges, etc.), des vitraux cassés sont remplacés, des couches de peinture sont retirées, les peintures à l’eau du Winter Garden sont nettoyées avec de la pâte à pain non cuite afin de ne pas les endommager et divers ornements sont restaurés ou remplacés. De plus, lors des restaurations, des accessoires de scène datant de 1913-1918 sont retrouvés. Ceux-ci sont restaurés et constituent maintenant la plus grande collection au monde d’accessoires de scène de vaudeville. 

Photo du Winter Garden prise par Hill Peppard en 1989
© City of Toronto Archives, Fonds 122, Series 881, File 53, Item 4.

Le 15 décembre 1989, 75 ans après leur ouverture initiale, les théâtres Elgin et Winter Garden, munis de 1561 et de 922 places respectivement, rouvrent. Depuis leur restauration, ces salles présentent une grande variété de spectacles : de la danse, de l’humour, des opéras et des galas. Ces salles superposées sont devenues un symbole de la vie culturelle de Toronto.

Derniers théâtres à deux niveaux au monde encore en exploitation, les théâtres Elgin et Winter Garden sont désignés un lieu historique national en 1982.

Pour en savoir plus sur l’histoire des salles de spectacle du Canada, lisez les articles « La grande attraction de Toronto », « La grande dame de la rue Granville », « Un luxueux théâtre », « Quelque chose pour chacun », « Chapeau! », « Le Granada, un théâtre de rêve », « Vive le show business! », « Des tutus à l’auditorium Eaton » et « Un gala en l’honneur du théâtre Vogue » dans les archives de Cette semaine en histoire. Pour en savoir plus sur les théâtres Elgin et Winter Garden, visitez le site Web du Répertoire canadien des lieux patrimoniaux.
Date de modification :