Cette semaine en histoire

Archives

Le gendarme A. J. Chartrand perdu en mer

Semaine du lundi le 13 février 2012

Le 13 février 1942, le gendarme A. J. Chartrand perd la vie sur la presqu’île de Boothia, dans les Territoires du Nord-Ouest. Celui qu’on surnomme « Frenchie » fait alors partie de l’équipage du St. Roch, le deuxième bateau à traverser le passage du Nord-Ouest, mais le premier à le faire d’ouest en est.

Le St. Roch, goélette arctique de la GRC
© Photo gracieusement fournie par le Vancouver Maritime Museum
Pendant des siècles, les explorateurs du monde entier ont cherché le passage du Nord-Ouest, voie navigable unissant l’Atlantique et le Pacifique par l’Arctique. L’objectif : parvenir plus rapidement à la partie est de l’Orient, c’est-à-dire le sud et le sud-est de l’Asie contemporaine, région réputée pour ses richesses. Ces recherches se soldent par la perte de nombreux bateaux qui ne résistent pas aux conditions extrêmes et imprévisibles qui sévissent dans l’Arctique. L’expédition la plus connue, celle de sir John Franklin, lancée en 1845 et composée des navires HMS Erebus et HMS Terror, a d’ailleurs disparu corps et biens. On a tenté à bien des reprises de secourir les membres de l’équipage, mais les expéditions chargées de les repérer n’ont trouvé que des tombes et des campements provisoires. On ignore encore aujourd’hui où reposent les épaves. En définitive, c’est Roald Amundsen, un explorateur norvégien, qui réussit le premier à franchir le passage du Nord-Ouest, entre 1903 et 1906.

C’est ainsi que le 23 juin 1940, le gendarme Chartrand quitte Vancouver à bord du St. Roch, une goélette de bois mue par un moteur auxiliaire et des voiles. Entreprise à l’initiative de la Gendarmerie royale du Canada, l’expédition est dirigée par le sergent Henry A. Larsen. Son but est de traverser le passage du Nord-Ouest d’ouest en est pour la première fois, ce qui permettrait d’asseoir la souveraineté du Canada dans l’Arctique. 

Le gendarme A. J. Chartrand et son chien sur l’île Herschel
© Archives du Yukon

L’expédition atteint son objectif, mais le gendarme Chartrand n’en voit malheureusement pas la fin : il meurt d’une crise cardiaque en cours de route. On commémore tout de même son rôle dans cette mission historique en lui décernant la médaille polaire et en donnant son nom au lac Chartrand, au Nunavut. La Première traversée vers l’est du Passage du Nord-Ouest a été désignée événement d’importance historique nationale, et le St. Roch, le bateau l’ayant effectuée, un lieu historique national.

Pour en savoir plus sur le passage du Nord-Ouest, lisez les archives de Cette semaine en histoire : À la recherche du passage du Nord-­Ouest, John Ross explore l’Arctique, Perdus dans l’Arctique, Les richesses de l’Arctique : un beau rêve!, La générosité des Autochtones : la clé du succès de Franklin et Bonne fête Henry!! De plus, découvrez les efforts déployés par Parcs Canada en 2011 pour retrouver les épaves des navires HMS Erebus et HMS Terror sur la page Expéditions dans l’Arctique.

Date de modification :