Cette semaine en histoire

Archives

William Thomas, architecte prolifique

Semaine du lundi le 26 décembre 2011

Le 26 décembre 1860, William Thomas meurt de complications dues au diabète. Ce grand architecte, qui a immigré au Canada au début de la quarantaine, a doté le Centre et l’Est du pays de nombreux bâtiments publics de grande qualité. Il fut l’un des architectes les plus marquants de son époque.

Né en Angleterre vers 1799, Thomas travaille comme apprenti menuisier-charpentier de 1812 à 1819. Peu après avoir obtenu son brevet, il déménage à Birmingham puis à Leamington où il conçoit des églises, des bâtiments publics, des édifices commerciaux, mais surtout des logements. Cependant vers la fin des années 1830, la situation économique se détériore, et William Thomas fait faillite en 1840.

St. Lawrence Hall,
© Parcs Canada / B. Morin / 1993

En avril 1843, il prend la décision d’immigrer au Canada avec sa femme, Martha Tutin, et leurs huit enfants. La famille s’installe à Toronto, ville qui, à l’époque, se développe à une vitesse fulgurante. Thomas ne tarde pas à décrocher des contrats. Ce sont d’abord ses églises qui attirent l’admiration du public et forgent sa réputation. Il en réalise plus d’une trentaine, y compris l’église presbytérienne St. Paul à Hamilton et la cathédrale St. Michael à Toronto, qui sont sans doute deux de ses réalisations les plus remarquables.

William Thomas trouve aussi le temps de réaliser d’autres projets, dont plusieurs bâtiments d’envergure pour l’administration publique comme des palais de justice et des hôtels de ville. Il fait également quelques-unes des premières écoles publiques du Haut-Canada, ainsi que des bâtiments résidentiels et commerciaux. Bien que certains de ses édifices aient été détruits, deux de ses œuvres les plus connues, soit le monument de sir Isaac Brock à Queenston Heights et le St. Lawrence Hall à Toronto, existent toujours.

Église-Presbytérienne-St. Paul,
© Parcs Canada/ J. Butterill / 1994

En 1857, son entreprise étant prospère, Thomas recrute plusieurs apprentis dont deux de ses fils, William Tutin et Cyrus Pole. Les trois forment par la suite le bureau d’architectes Williams Thomas and Sons. En 1860, William Thomas est élu président de l’Association of Architects, Civil Engineers and Provincial Land Surveyors of the Province of Canada, fondée l’année précédente, en reconnaissance de son talent et sa contribution au monde de l’architecture. Malheureusement, il décède peu après avoir reçu cet honneur.

La carrière de Williams Thomas a débuté en Angleterre, mais c’est au Canada, entre 1843 et 1860, que celle-ci s’épanouit. Encore de nos jours, ses œuvres aux styles variés marquent le paysage canadien de Halifax à Niagara.

En raison de sa grande contribution à l’architecture d’avant la Confédération, William Thomas a été reconnu personne d’importance historique en 1974. Plusieurs de ses œuvres ont également été désignées lieux d’importance historique dont le St. Lawrence Hall à Toronto, l’Hôtel de Ville de Guelph, le Nouvel édifice de la Douane de Québec, l’Église presbytérienne St. Paul / l’Ancienne église St. Andrew à Hamilton et le Palais de justice du District de Niagara. Pour en savoir plus sur ces édifices, consultez le Répertoire canadien des lieux patrimoniaux.

Date de modification :