Cette semaine en histoire

Archives

Sir John George Bourinot voit le jour

Semaine du lundi le 24 octobre 2011

Sir John George Bourinot naît à Sydney, en Nouvelle-Écosse le 24 octobre 1837. Bien qu’il adore son lieu de naissance en Nouvelle-Écosse, Bourinot passe la majeure partie de sa vie en Ontario, d’abord comme étudiant à l’Université Trinity de Toronto, puis comme personne d’influence sur la Colline du Parlement à Ottawa. Journaliste, historien et fonctionnaire canadien, Bourinot est surtout connu pour son expertise hors du commun en matière de procédure parlementaire et de droit constitutionnel.

Sir John George Bourinot
© Bibliothèque et Archives Canada / PA 027119
Bourinot entame sa carrière au Parlement comme rédacteur de rapports pour les débats du Sénat. Il gravit peu à peu les échelons du système et occupe le poste de greffier adjoint pendant plusieurs années. En 1880, il devient greffier de la Chambre des Communes, poste qu’il occupera jusqu’à sa mort en 1902. Il a pour fonction de rédiger le procès verbal des procédures, de certifier les projets de loi et les décrets et de conseiller le président sur des questions de procédure. Grâce à ses connaissances approfondies des procédures du Parlement, Bourinot rédige son œuvre la plus connue : Parliamentary Procedure and Practice... in the Dominion of Canada (1894). La fascination qu’il éprouve durant toute sa vie pour la politique canadienne le pousse également à rédiger bien d’autres ouvrages, notamment How Canada is Governed (1895), qui sera utilisé comme manuel scolaire dans plusieurs provinces.

En plus de son rôle à la Chambre des Communes, Bourinot est l’un des fondateurs de la Société royale du Canada et occupera les postes de secrétaire, de vice-président et de président de cette organisation au cours de sa vie. Certains attribuent à Bourinot le mérite d’avoir été un visionnaire, car il milite dès 1881 pour la création d’une bibliothèque nationale, institution qui ne sera créée qu’en 1952. Bourinot défend également la création d’une université nationale et, ce qui est encore plus admirable, il est un ardent défenseur de l’accès des femmes à l’éducation, à une époque où le droit des femmes aux études supérieures commence tout juste à être reconnu. 

Résidence de sir John George Bourinot à Ottaw
© Studio Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-027136

Sir John George Bourinot a obtenu de nombreuses distinctions notables et a été désigné personne d’importance historique nationale en 1938 pour l’influence qu’il a exercée en tant que greffier de la Chambre des Communes (de 1880 à 1902) et pour sa participation à la fondation de la Société royale du Canada. Pendant toute sa vie, Bourinot a prôné l’apprentissage et contribué de façon importante à en multiplier les occasions.

Célébrez avec nous notre centenaire! Découvrez des Expériences d’apprentissage en consultant la section Thèmes mensuels de notre site Web! De plus, octobre est le Mois de l’histoire des femmes! Pour en savoir plus sur l’accès des femmes à l’éducation, veuillez consulter l’article Première femme à faire des études universitaires dans les archives de Cette semaine en histoire.

Date de modification :