Cette semaine en histoire

Archives

Le parc national Banff célèbre 125 ans d’expériences mémorables!

Semaine du lundi le 22 novembre 2010

Le premier parc national du Canada a été créé le 25 novembre 1885, date à laquelle le gouvernement du Canada réserve une petite parcelle de terre autour des sources thermales Cave and Basin de Banff pour la jouissance de tous les Canadiens. Aujourd'hui reconnu dans le monde entier pour ses paysages à couper le souffle ainsi que pour la diversité de sa faune et de sa flore, le parc accueille plus de trois millions de visiteurs chaque année et fait partie du site du patrimoine mondial de l'UNESCO des Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes.

Le Banff Springs Hotel
© Bibliothèque et Archives Canada / PA-040647
Bien que fréquentées par les Autochtones depuis nombre d'années, les sources thermales Cave and Basin étaient inconnues du reste du monde jusqu'à ce que trois employés de la Compagnie de chemin de fer du Canadien Pacifique les découvrent par hasard en 1883. La nouvelle de la découverte se répand comme une traînée de poudre, et de nombreuses personnes accourent sur les lieux dans l'espoir de tirer profit des caves thermales naturelles et de l'attraction touristique qu’elles constituent, étant donné qu'elles se trouvent tout près du nouveau chemin de fer.

Le gouvernement du Canada voyait cependant plus grand. En 1885, il met de côté 26 kilomètres carrés de terres autour des sources pour usage public et, le 23 juin 1887, la Loi sur le Parc des Montagnes-Rocheuses donne officiellement naissance au troisième parc national du monde. Ayant fait l’objet d’agrandissements considérables, le parc devient rapidement une destination fort prisée des touristes. Pour en faire la promotion, la Compagnie de chemin de fer du Canadien Pacifique offre même gratuitement des voyages en train vers la côte du Pacifique aux membres du Sénat et de la Chambre des communes, avec escale à Banff pour visiter les sources thermales.

À l'époque, les parcs nationaux ne sont pas gérés comme ils le sont aujourd’hui, mais plutôt en fonction des besoins et des valeurs d’alors. L'exploitation forestière et minière y est permise, mais la protection de l’environnement naturel n’en demeure pas moins une priorité. Peu après la création du parc national Banff, on plante du riz sauvage dans les lacs peu profonds et les terres humides pour attirer les oiseaux, on stocke les lacs avec des poissons et on aménage une pépinière pour reboiser les zones dévastées par des feux de forêt ou dont les arbres ont servi à construire des installations. À mesure que la conscience environnementale s’aiguise et que les pratiques de conservation évoluent, des règlements sont adoptés pour exercer un contrôle plus étroit sur l’extraction des ressources et le développement commercial, limiter l'introduction d'espèces envahissantes de plantes et d'animaux, et reconnaître le fait que les incendies et les prédateurs jouent un rôle important dans les écosystèmes de Banff.

Lieu historique national du Canada Cave and Basin
© Parcs Canada / Amar Athwal
En 1930, le parc des Montagnes-Rocheuses devient le parc national Banff, prenant ainsi le nom du village situé entre le chemin de fer et les sources thermales. Alors qu'il célèbre son 125e anniversaire, le parc national Banff demeure le parc le plus connu et le plus visité du Canada, ainsi qu'un symbole de l'immensité et de la beauté naturelle de notre pays. L'endroit où tout a commencé, soit les sources thermales Cave and Basin, a été désigné lieu historique national en 1981. Reconnu comme étant le berceau du réseau de parcs nationaux du Canada, le lieu historique national Cave and Basin illustre à merveille le mandat de Parcs Canada  présenter et mettre en valeur les trésors historiques et naturels du Canada.

Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web de Parcs Canada et plus particulièrement les pages consacrées au parc national Banff, au lieu historique national Cave and Basin et aux célébrations. Pour en savoir plus sur le site du patrimoine mondial de l'UNESCO des Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes, consultez le site Web du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Date de modification :