Cette semaine en histoire

Archives

Wilder Penfield : à la découverte du cerveau humain

Semaine du lundi le 27 septembre 2010

Le 27 septembre 1934, Wilder Graves Penfield fonde l’Institut neurologique de Montréal (INM). À cette époque, l’INM est un endroit unique, car il rassemble sous le même toit des neurologues, des neurochirurgiens et des neuropathologistes qui collaborent à des recherches scientifiques visant à améliorer le traitement des patients atteints de troubles neurologiques. Jusqu’en 1960, soit pendant l’ensemble de sa carrière à titre de directeur de l’INM, Penfield traite plus d'un miller de patients et invente une chirurgie novatrice pour soigner l’épilepsie, appelée la « procédure de Montréal ».

Le Dr Wilder Penfield avec un patient, vers 1945.
© Archives Wilder Penfield, Institut et Hôpital neurologiques de Montréal, nlc-12141
Penfield naît à Spokane, dans l’État de Washington, le 26 janvier 1891. Il étudie en littérature à l’université de Princeton, où il joint les rangs des équipes de lutte et de football. Après avoir obtenu son diplôme, en 1913, il se voit attribuer une bourse Rhodes pour aller étudier à l’université Oxford. À la fin de la Première Guerre mondiale, son intérêt pour le nouveau domaine scientifique qu’est la neuroscience le pousse à étudier des techniques novatrices en matière de recherche et de neurochirurgie à Boston, à New York, en Espagne et en Allemagne.

En 1928, Penfield intègre la faculté de médecine de l’Université McGill. Il œuvre aussi à titre de neurochirurgien à l’Hôpital Royal Victoria et à l’Hôpital général de Montréal. 

Institut neurologique de Montréal, 1934
© Archives Wilder Penfield, Institut et Hôpital neurologiques de Montréal, nlc-12142

Après avoir échoué dans sa tentative d’enlever complètement la tumeur au cerveau dont souffre sa sœur, Penfield décide d’approfondir ses recherches; cependant, la tumeur finit par emporter sa soeur. Avec le financement offert par la fondation Rockefeller, le gouvernement et le secteur privé, Penfield fait construire l’INM, un établissement voué à l’étude et au traitement des troubles neurologiques. À l’INM, chercheurs et médecins travaillent en équipe et échangent des connaissances ainsi que des techniques nouvellement apprises. À titre de directeur, Penfield favorise l’établissement de liens à l’échelle internationale, notamment en encourageant les étudiants en médecine d'autres pays à venir étudier à l’INM. Au fil des années, l’INM forme des centaines de ces étudiants qui deviendront plus tard d’éminents chercheurs et neurochirurgiens dans leur pays d’origine.

À sa retraite, Penfield devient président de l'Institut Vanier de la famille, une organisation caritative qui oeuvre pour le bien-être des familles. Il entame aussi une seconde carrière en tant qu’écrivain et rédige des nouvelles historiques telles que No Other Gods et The Torch, ainsi que des biographies telles que The Difficult Art of Giving, qui raconte la vie d’Alan Grant, l’homme qui a rendu possible le généreux don offert par la fondation Rockefeller. L’ouvrage intitulé The Mystery of the Mind relate les 40 années de recherches menées par Penfield. Son autobiographie, No Man Alone, est publiée après sa mort, qui survient en 1976.

Communicateur réputé, chercheur de renom, et fondateur de l’Institut neurologique de Montréal, Wilder Graves Penfield est désigné personne d'importance historique nationale en 1988. En 1994, il est l’une des premières personnes à être intronisées au Temple de la renommée médicale canadienne.

Pour en savoir plus à propos de Wilder Graves Penfield, veuillez consulter la page Web « L'esprit domine la matière ».

Date de modification :