Cette semaine en histoire

Archives

Un Canadien nommé commandant en chef

Semaine du lundi le 26 avril 2010

Le 30 avril 1943, le contre-amiral Leonard Murray, originaire de Grafton, en Nouvelle-Écosse, est nommé commandant en chef du Commandement canadien de l’Atlantique du nord-ouest. Durant la Seconde Guerre mondiale, le personnel militaire canadien sert aux côtés des alliés dans de nombreux théâtres d’opérations, mais le contre-amiral Murray est le seul Canadien à y être nommé commandant en chef, illustrant ainsi le rôle prépondérant du Canada dans l’Atlantique Nord.

Le commodore Murray félicite les équipages du NCSM Skeena et du NCSM Wetaskiwin d'avoir coulé l’U-588.
© Ministère de la Défense nationale / Bibliothèque et Archives Canada / PA-115347

En 1939 et en 1940, le Canada et les Canadiens jouent un rôle important dans la production et le transport de fournitures de guerre, qui font cruellement défaut à la Grande-Bretagne depuis que l’Allemagne nazie s’est emparée de presque toute l’Europe. Avant même le déclenchement de la guerre en septembre 1939, l’Allemagne conquiert ou annexe d’autres nations d’Europe de l’Est. La Grande-Bretagne, un pays maritime qui dépend des importations, est alors coupée de ce qui était auparavant une source importante du matériel de guerre dont elle a besoin pour poursuivre le combat. Par conséquent, la Grande-Bretagne se tourne vers le Canada pour s’approvisionner, et notamment pour se procurer les denrées nécessaires pour nourrir sa population.

En effet, le Canada est suffisamment éloigné de l’Allemagne et des autres forces de l’Axe pour que ses industries, et notamment son industrie manufacturière, soient à l’abri des attaques, et le pays n’est pas vulnérable aux bombardements comme l’est la Grande-Bretagne. Pour des raisons similaires, la Grande-Bretagne se tourne aussi vers les États-Unis pour obtenir du matériel de guerre, mais comme les États-Unis demeurent neutres jusqu’en décembre 1941, la plupart du matériel qu’ils vendent à la Grande-Bretagne transite par le Canada. Pour transporter les fournitures vers la Grande-Bretagne, on utilise les navires de charge du Canada et des autres pays alliés. Ces navires sont attaqués et souvent coulés par les U-Boots (sous-marins) allemands, qui patrouillent l’Atlantique justement pour empêcher les fournitures d’atteindre la Grande-Bretagne. Les navires de charge sont regroupés en convois, puis escortés par des navires de la Marine royale du Canada équipés pour combattre les sous-marins. Ce système s’avère efficace et permet de réduire les dommages causés par les U-Boots allemands.

L’U-boot allemand U-190 après sa capitulation, au Canada, à la fin de la guerre.
© Edward W. Dinsmore / Canada. Ministère de la Défense nationale / Bibliothèque et Archives Canada / PA-145584

Le contre-amiral Murray joue un rôle de premier plan dans la création du système de convois et devient, en 1943, commandant en chef du Commandement canadien de l’Atlantique du nord-ouest. Il dirige alors les forces navales et aériennes du Canada qui protègent les convois. Ces forces escortent les convois jusqu’à un point de rencontre au milieu de l’océan, où la British Royal Navy prend la relève. Les navires de la Marine royale du Canada regagnent ensuite le pays pour escorter un autre convoi.

Le fait que le contre-amiral Murray, un officier canadien, ait été nommé à la tête du Commandement canadien de l’Atlantique du nord-ouest illustre l’importance de la Marine royale du Canada dans la bataille de l’Atlantique et la gestion du système de convois. Le contre-amiral Leonard Warren Murray a été désigné personne d’importance historique nationale en 1977. La Bataille de l’Atlantique a été désignée événement d’importance historique nationale en 2000.

Cette année marque le 100e anniversaire de la Marine canadienne. Pour plus de renseignements, visitez le site Centenaire de la Marine canadienne 1910-2010, présenté par la Défense nationale et les Forces canadiennes. Pour plus d’information sur le contre-amiral Leonard Warren Murray, voir Naissance de l’organisateur du système des convois de l’Atlantique Nord. Pour plus d’information sur le système de convois utilisé pendant la Bataille de l’Atlantique, voir La bataille de l'Atlantique - une guerre sur le front domestique.

Date de modification :