Cette semaine en histoire

Archives

Le coup de départ du Marathon de l’Espoir

Semaine du lundi le 12 avril 2010

Le 12 avril 1980, Terry Fox entreprend son Marathon de l’Espoir à St. John's, Terre-Neuve. Il trempe le bout de sa jambe artificielle dans l’océan Atlantique avant d’entamer son marathon transcanadien afin d’amasser des fonds pour la recherche sur le cancer.

Terry Fox en action, près de Thunder Bay, en Ontario.
© Ed Linkewich, 1980
Né le 28 juillet 1958, à Winnipeg, au Manitoba, Terry Fox déménage plus tard avec sa famille à Port Coquitlam, en Colombie-Britannique. À l’âge de 18 ans, ce passionné de sport apprend qu’il est atteint d’un sarcome ostéogène (cancer des os), dont le traitement nécessitera l’amputation de presque toute sa jambe droite. Il est choqué de découvrir que nul n’est à l’abri du cancer, même les très jeunes enfants, et que même lui en est frappé.

Pendant sa chimiothérapie, Terry Fox apprend à quel point le traitement qu’il reçoit est novateur, et comprend la nécessité de la recherche sur le cancer. Il sait qu’il peut se compter chanceux lorsque son cancer entre en phase de rémission, alors que d’autres autour de lui ne survivent pas à la maladie. Il réalise qu’il ne peut pas rester les bras croisés. Il veut vivre sa vie pleinement, mais ne peut oublier ceux qui souffrent toujours du cancer. Il décide d’accomplir un exploit audacieux, soit de traverser le Canada à la course afin de recueillir des fonds pour la recherche. Il appelle cette épreuve le Marathon de l’Espoir.

À l’origine, Terry Fox souhaite sensibiliser le public au cancer et recueillir un million de dollars pour la recherche. Toutefois, à Port-aux-Basques, Terre-Neuve, ville de 10 000 habitants, il réussit à recueillir 10 000 $ et c’est là qu’il se rend compte du potentiel de son marathon. Il espère désormais obtenir un dollar de chaque Canadien ou Canadienne. Il poursuit sa course vers l’Ouest, attirant des milliers de personnes sur son parcours, et il réussit à recueillir des milliers de dollars.

Terry Fox et son ami Doug Alward, à St. John's, Terre Neuve, le jour où il entreprend son marathon.
© Fondation Terry Fox, 1980
Le 1er septembre 1980, alors qu’il se trouve sur un tronçon d’autoroute près de Thunder Bay, en Ontario, Terry Fox doit renoncer à sa course. Son cancer est revenu. Il est ramené en Colombie-Britannique pour subir de nouveaux traitements. Il espère pouvoir un jour finir son marathon. Malheureusement, ses traitements échouent.

Terry Fox meurt le 28 juin, moins d’un an plus tard. Toutefois, la campagne de financement s’était poursuivie pendant ses traitements, et son Marathon de l’Espoir avait mobilisé le public à un point tel qu’au moment de sa mort, plus de 24 millions de dollars avaient été recueillis.

Aujourd’hui, l’œuvre de Terry Fox se poursuit grâce à la Fondation qui porte son nom. La course Terry Fox est devenue une tradition annuelle au Canada et dans plus de 30 autres pays. Jusqu’à présent, cet événement a permis d’amasser plus de 500 millions de dollars pour la recherche sur le cancer.

Terry Fox a parcouru 5 373 km, en 143 jours, soit environ un marathon complet pratiquement tous les jours. Pour l’héroïsme de son Marathon de l’Espoir, pour ses performances athlétiques, et pour ses visées humanitaires et philanthropiques hautement personnelles et mobilisatrices, Terry Fox a été désigné personne d’importance historique nationale en 2007.

Pour en apprendre davantage sur Terry Fox et sur le Marathon de l’Espoir visiter le site Web de la Fondation Terry Fox : www.terryfox.org/.

Date de modification :