Cette semaine en histoire

Archives

John Graves Simcoe,
premier lieutenant-gouverneur du Haut-Canada

Semaine du lundi le 22 février 2010

Le 25 février 1752 marque la naissance de John Graves Simcoe, l'homme qui allait devenir le premier à occuper le poste de lieutenant-gouverneur du Haut-Canada (aujourd’hui l’Ontario). Ses contributions politiques allaient façonner le territoire qui un jour ferait partie du Canada.

Portrait du Gouverneur John Graves Simcoe, vers 1900
© Bibliothèque et Archives Canada / C- 008111
Fils de Katherine Stamford et du capitaine John Simcoe, John Graves Simcoe voit le jour à Cotterstock, en Angleterre. Sa carrière militaire débute en 1770, dans la marine. Pendant la révolution américaine, il commande les Queen’s Rangers, une unité militaire qui combat en Amérique au nom des loyalistes britanniques de 1777 à 1781.

Simcoe est nommé premier lieutenant-gouverneur du Haut-Canada lorsque la province est créée en vertu de l’Acte constitutionnel de 1791. Il gagne l’Amérique du Nord avec sa famille et s’installe dans la capitale de Newark (aujourd’hui Niagara-on-the-Lake). Sa priorité est de préserver les relations entre la Grande-Bretagne et l’Amérique lorsque la guerre éclate entre la France et la Grande-Bretagne, en 1791. Il doit s’assurer que les Américains, qui sympathisent avec les Français, demeurent neutres pendant toute la durée du conflit.

Statue du général John Graves Simcoe, Queen’s Park, Toronto (Ontario)
© Parcs Canada / Michelle Cinanni / 2009
Simcoe se rend vite compte que la ville de Newark est trop près de la frontière américaine. Si les Américains décident d’attaquer, ils pourraient rapidement capturer la capitale et les dirigeants de la province. En 1793, il décide donc de déplacer la capitale vers un lieu moins vulnérable aux attaques américaines. Il nomme l’endroit York (aujourd’hui Toronto), en l’honneur de Frederick, le duc de York et fils du roi George III.

L’histoire se souvient surtout de Simcoe pour le rôle qu’il a joué dans la création de l’administration civile du Haut‑Canada. Il met en place une politique de colonisation prévoyant l’octroi de terres, instaure un système de cantons et de comtés sur le territoire et fait construire des routes. Sa contribution la plus notable demeure l’adoption, en 1793, de la Act Against Slavery, première loi limitant l’esclavage dans l’empire britannique qui mènera à l’élimination graduelle de cette pratique en interdisant l’introduction de nouveaux esclaves dans la province. Cette loi aboutit à l’abolition de l’esclavage dans le Haut-Canada en 1810, puis à l’adoption de la Emancipation Act de 1833, loi qui abolit l’esclavage sur tous les territoires de l’empire britannique.

Lorsque Simcoe tombe malade en 1796, il renonce à son poste de lieutenant-gouverneur du Haut-Canada et rentre en Angleterre. Il meurt le 26 octobre 1806 et est enterré au domaine de sa famille, près de Honiton, en Angleterre.

John Graves Simcoe a été désigné personne d’importance historique nationale en 1974. Une plaque commémorant sa contribution à la politique canadienne a été érigée en 1976.

Pour en savoir plus sur l'abolition de l'esclavage, consultez L'esclavage est remis en cause au Haut-Canada.
Date de modification :