Cette semaine en histoire

Archives

Le duc et le renard

Cette histoire est parue à l'origine en 1999

Le 28 août 1819, Charles Lennox, duc de Richmond, meurt à la ferme Chapman, près de Richmond (Ontario). Il était gouverneur du Bas-Canada (maintenant le Québec) depuis à peine treize mois.

Charles Lennox, 1789

Charles Lennox, 1789
© Bibliothèque et Archives Canada / John Kay / C-94671

Né dans une grange en 1764, Lennox est issue d'une puissante famille aristocrate britannique. À 24 ans, il crée un grand scandale lorsqu'il provoque en duel le fils cadet du roi George III, le duc d'York. Certains l'accusent de haute trahison, puisque York est le deuxième sur la liste des héritiers du trône et le supérieur de Lennox dans l'armée. Cependant, la plupart applaudissent la décision de Lennox de défendre le nom de sa famille. À la mort de son oncle, en 1806, il devient le 4e duc de Richmond.

En 1818, à la surprise de sa famille, le duc est nommé gouverneur du Bas-Canada et commandant en chef de toutes les forces de l'Amérique du Nord britannique par son beau-frère, lord Bathurst, ministre du cabinet. Appelé à gouverner peu après la guerre de 1812, le duc est chargé de fortifier le Haut-Canada (aujourd'hui l'Ontario) et le Bas-Canada au cas où les Américains attaqueraient de nouveau. Richmond entreprend donc de reconstruire la citadelle de Québec, la fortification de l'île-aux-Noix et de l'île Sainte-Hélène, et le fort de Kingston. Il propose également de construire de nombreux canaux afin d'améliorer les voies de communication entre les Canadas, tant pour le commerce que pour la guerre. Ces projets coûteux brouillent le duc avec l'assemblée législative du Bas-Canada. De plus, Richmond est partisan de la suprématie du gouverneur sur l'assemblée et appuie le parti anglais qui compte dans ses rangs l'odieuse clique du château. Le fossé entre les Bas-Canadiens d'origine française et anglaise, catholiques et protestants, se creuse davantage.

Cairn de Richmond, Richmond (Ontario)

Cairn de Richmond, Richmond (Ontario)
© Parks Canada / Lisa Forbes / 1999

En raison de son charme et parce qu'il fait la promotion du sport et de la culture, Richmond est néanmoins assez populaire. À l'été de 1819, il entreprend une tournée dans les deux Canadas. À Sorel, un renard apprivoisé lui mord la main. L'incident est vite oublié, jusqu'à l'apparition des premiers symptômes de la rage. Le duc se plaint de grandes douleurs à la gorge et aux épaules et il affiche une peur morbide de l'eau. Le 28 août, près du village portant son nom, Richmond meurt dans la cabane d'un colon.

La Commission des lieux et monuments historiques du Canada a reconnu Charles Lennox, duc de Richmond, en érigeant une plaque près de Richmond (Ontario). Les autres lieux historiques nationaux associés au duc sont la citadelle de Québec, le fort Lennox à l'île-aux-Noix (Québec) et la maison des gouverneurs à Sorel (Québec).

Date de modification :