Cette semaine en histoire

Archives

John l’honnête

Semaine du lundi le 18 janvier 2010

Le 23 janvier 1828 marque la naissance de John Carling, qui se distinguera comme entrepreneur et homme politique à London, en Ontario. En 1849, il hérite de la brasserie de son père, la Carling Brewing and Malting Company, une entreprise prospère de brassage et de maltage qui devient rapidement l’une des plus importantes brasseries au Canada. À titre de président, John Carling acquiert une réputation d’intégrité qui lui vaut le surnom de « John l’honnête ».

Sir John Carling
© Bibliothèque et Archives Canada / PA-026400
La brasserie n’est pas la seule entreprise commerciale de John Carling. Il voit dans le réseau ferroviaire canadien en expansion la possibilité d'élargir le marché que dessert sa brasserie. Il devient directeur de la Compagnie du grand Chemin de fer Occidental et s’assure que la voie ferrée passe à London (Ontario) pour relier celle-ci à d’autres grands centres du Canada et des États-Unis. Il veille également à ce qu’une partie des wagons soient fabriqués dans sa ville, ce qui entraîne la création de 300 nouveaux emplois.

La carrière politique de John Carling débute en 1855 lorsqu’il est élu au conseil municipal de London. Dans le cadre de ses fonctions, il contribue à la fondation de la chambre de commerce de London et ramasse des fonds pour assurer la reconstruction de plusieurs commerces détruits par un incendie. À l’occasion d’une réunion de la Compagnie du grand Chemin de fer Occidental, le futur premier ministre John A. Macdonald lui demande de quitter la politique municipale et de se présenter comme candidat du Parti conservateur à l’élection de 1857. Il suit le conseil de Macdonald et est élu à l’Assemblée législative du Haut-Canada. En 1867, il fait partie du premier gouvernement fédéral du Canada. 

Une ferme expérimentale.
© Bibliothèque et Archives Canada / PA-034408

En 1885, John A. Macdonald nomme John Carling ministre de l’Agriculture, un rôle qu’il tiendra à la perfection. On lui doit notamment la création des fermes expérimentales du Dominion, consacrées à la recherche visant à améliorer la production agricole. Cinq fermes expérimentales voient le jour au Canada afin de répondre aux besoins régionaux liés aux différents climats et écosystèmes du Canada. 

 

John Carling a toujours cru qu’il était de son devoir de servir la collectivité, et il n’a jamais oublié sa ville natale. Parmi les nombreuses contributions qu’il a faites à la ville de London dans le but de partager sa fortune avec la collectivité, mentionnons l’ouverture d’une soupe populaire et d’un orphelinat. À la fin de sa vie, John Carling retourne vivre à London et continue de travailler à la brasserie où il a débuté sa vie publique des années plus tôt. L’« honnête » John Carling meurt le 6 novembre 1911.

 

Principalement pour avoir créé les fermes expérimentales du Dominion, sir John Carling est désigné personne d'importance historique nationale. L'Établissement de la succursale des Fermes expérimentales est désigné événement d’importance historique nationale en 1981, et la Ferme expérimentale centrale est désignée lieu historique national en 2000.

Date de modification :