Cette semaine en histoire

Archives

Le Canada s'offre à la vue du monde

Semaine du lundi le 3 mai 1999

Le 7 mai 1920, le Groupe des sept expose pour la première fois au Art Museum of Toronto. Certains membres de ce groupe compteront parmi les artistes les plus célèbres et les plus innovateurs de l'histoire du Canada.

Page titre du catalogue de l'exposition

Page titre du catalogue
de l'exposition

© Art Gallery of Ontario

En 1910, la plupart des artistes canadiens cherchaient à imiter les styles en vogue en Europe et produisaient des tableaux sombres et ternes peu représentatifs du Canada. Quelques amis, qui travaillaient pour la plupart à la Grip Commercial Art Company de Toronto, se mirent en tête d'illustrer le Canada d'une façon qui permettrait à tous d'en saisir la beauté. J.E.H. MacDonald, Frank Varley, Arthur Lismer, A.Y. Jackson, Lawren Harris et Frank Johnston, encouragés par Tom Thomson, entreprirent donc de sillonner le nord de l'Ontario et de peindre de magnifiques paysages. Victime d'un mystérieux accident, Thomson se noya dans le parc Algonquin en 1917. À sa mémoire, les autres formèrent le Groupe des sept en 1919.

Sunset in the Bush de Frank Johnson

Sunset in the Bush de Frank Johnson
© McMichael Canadian Art Collection

Dans ses oeuvres, boudées par les critiques traditionnels, le Groupe parvenait à recréer la vaste gamme chromatique des saisons canadiennes. Impressionné par ce nouveau style bien canadien, le directeur de la Galerie nationale (aujourd'hui le Musée des beaux-arts du Canada), Eric Brown choisit des oeuvres du Groupe pour représenter le Canada à la foire du Commonwealth, tenue à Londres en 1924. Les critiques européens s'émerveillèrent de l'originalité du style des oeuvres exposées et le Groupe devint bientôt célèbre et respecté.

Johnston quitta le Groupe en 1926 et fut remplacé par A. J. Casson. Plus tard, Edwin Holgate et Lionel Lemoine Fitzgerald vinrent grossir ses rangs. Le Groupe des sept a déjà compté neuf membres! Les artistes allaient dans tous les coins du pays, même dans le Grand Nord, à la recherche de nouveaux paysages. Ils se sont séparés en 1933, mais leur héritage demeure, dans leurs oeuvres comme dans l'influence qu'ils ont exercée sur d'autres artistes canadiens.

Le Groupe des sept a été désigné d'importance historique nationale en raison de sa contribution à l'art canadien et il a été commémoré par une plaque à Kleinburg, Ontario, où plusieurs de ses membres sont enterrés. D'autres plaques honorent également Lawren Harris et Tom Thomson, respectivement à Vancouver et à Canoe Lake, Ontario.

Date de modification :