Cette semaine en histoire

Archives

« Le plus grand navigateur canadien »

Semaine du lundi le 22 décembre 2008

Le 26 décembre 1934, le capitaine Joseph-Elzéar Bernier meurt à Lévis, Québec. Il est reconnu pour le grand rôle qu’il a joué au cours de sa vie dans l’établissement de la souveraineté du Canada dans l’archipel de l’Arctique.

Le capitaine Joseph-Elzéar Bernier
© Harkness Studio / Bibliothèque et Archives Canada / C-006672
Joseph-Elzéar Bernier naît le 1er janvier 1852 à L’Islet-sur-Mer, dans le Canada-Est (aujourd’hui le Québec). À l’âge de 14 ans, il quitte l’école pour devenir mousse sur le navire de son père, le Saint-Joseph. Trois ans plus tard, à peine âgé de 17 ans, il en est le capitaine! Il devient rapidement un capitaine au long cours respecté et il accomplit de nombreux exploits. Ainsi, en 1874, il fait une traversée de l’Atlantique en 15 jours 16 heures, un record de ritesse à l’époque.

En 1895, Bernier obtient le poste très convoité de directeur de la prison de Québec, ce qui lui donne le temps de planifier une grande aventure qu’il rêve de tenter dans l’Arctique. Il aimerait naviguer dans les glaces polaires et être le premier à découvrir le pôle Nord. En 1904, à bord de l’Arctic, il entreprend sa première expédition dans cette région. Cependant, ce voyage sert plutôt à assurer le changement du personnel et du ravitaillement du poste de la Royale Gendarmerie à cheval du Nord-Ouest,précurseur de la Gendarmerie royale du Canada, dans le secteur de la baie d’Hudson. Au cours des prochaines années, Bernier fait trois voyages dans l’Arctique (1906-1907, 1908-1909 et 1910-1911), tous subventionnés par le gouvernement canadien. Le 1er juillet 1909, il réclame officiellement l’archipel de l’Arctique pour le Canada en posant une plaque sur l’île Melville. Après 1911, ses expéditions dans cette région se font à titre privé et commercial. 

Le C.G.S. Arctic commandé par le capitaine J.E. Bernier
© George R. Lancefield / Bibliothèque et Archives Canada / PA-096482

De 1922 à 1925, il est chargé par le gouvernement fédéral de patrouiller les eaux territoriales canadiennes dans l’Est de l’Arctique et d’émettre des permis aux baleiniers et aux pêcheurs étrangers. De plus, il joue un rôle dans l’établissement de nouveaux postes de la Gendarmerie royale du Canada dans cette région. Bernier prend sa retraite en 1927, à l’âge de 75 ans.

Durant sa carrière, Bernier commande plus de 100 navires et fait 269 voyages partout dans le monde, navigent entre l’Amérique du Nord et l’Europe ainsi qu’en Amérique du Sud, en Afrique et en Australie. Entre 1904 et 1927, il fait douze voyages dans l’Arctique canadien et y hiverne sept fois. Cependant, il ne réalise jamais son rêve d’atteindre le pôle Nord. Joseph-Elzéar Bernier est désigné personne d’importance historique nationale du Canada en 1961. La Souveraineté canadienne dans l’archipel de l’Arctique est désignée un événement d’importance historique nationale du Canada en 1981.

Date de modification :