Cette semaine en histoire

Archives

L'arrivée des Ukrainiens au Canada

Cette histoire est parue à l'origine en 2001

Le 30 avril 1891, une première grande vague d'immigrants ukrainiens foule le sol canadien. Entre 1891 et 1914, plus de 170 000 Ukrainiens viendront s'établir au Canada, modifiant à jamais le paysage des Prairies.

Famille ukrainienne travaillant à la récolte

Famille ukrainienne travaillant à la récolte
© BAC / George E. Dragan Collection / PA-88504

Le Manitoba et la Colombie-Britannique entrent dans la Confédération en 1870 et en 1871 respectivement. Dans le cadre de la politique nationale de promotion du développement économique du Canada, le gouvernement fédéral attache une importance particulière à la colonisation et à la culture des vastes terres qui s'étendent entre ces deux provinces. Les nouvelles politiques sur l'immigration destinées à attirer les travailleurs agricoles, ouvrent la voie aux immigrants ukrainiens.

En Ukraine, Jósef Olesków, un universitaire de renom, s'inquiéte des difficultés politiques et économiques que connaissaient les Ukrainiens, originaires des campagnes pauvres et surpeuplées de l'empire austro-hongrois. Olesków influence de nombreux émigrants, notamment par ses dépliants et ses discours qui vantent l'émigration au Canada. Il est convaincu que les vastes terres agricoles des Prairies conviennent bien aux capacités des Ukrainiens.

Au Canada, Cyril Genik, un immigrant de la première heure, joue un rôle central dans l'établissement des immigrants ukrainiens dans l'Ouest canadien. Homme instruit, Genik connaît plusieurs langues étrangères, dont l'anglais. Ses connaissances lui valent d'être engagé par le gouvernement fédéral, qui le nomme agent de l'Immigration et le charge d'aider les Ukrainiens à s'établir dans les Prairies. Il devient une importante figure de la communauté ukrainienne.

La plupart des premiers immigrants ukrainiens sont des paysans venus au Canada pour profiter des terres agricoles que le gouvernement fédéral leur offre gratuitement. Ces colons occupent la région située entre le sud-est du Manitoba et le nord-ouest de l'Alberta — une distance de plus de 2 500 km — où ils défrichent et cultivent la terre. Les Ukrainiens conservent leur mode d'établissement traditionnel, construisant leurs bâtiments de ferme à l'intersection des routes, avec leurs terres agricoles à l'arrière, pour être plus près de leurs voisins et des membres de leur famille. Plus tard, ils construiront, tout près, des écoles et des églises à l'architecture distinctive, et créeront des communautés solides.

La maison Negrych vue du jardin

La maison Negrych vue du jardin
© Parcs Canada / J. Mattie / 1996

Même s'ils comblaient les besoins du Canada en venant coloniser et cultiver les Prairies, les Ukrainiens furent victimes de discrimination. Ils parvinrent néanmoins de haute lutte à être reconnus comme des membres à part entière de la société canadienne. Ils ont contribué au tissu multiculturel du Canada.

Jósef Olesków et Cyril Genik sont tous deux commémorés en tant que personnes d'importance historique nationale en raison de leur rôle clé dans l'établissement des Ukrainiens dans l'Ouest canadien. La maison Elaschuk à Roblin (Manitoba) et le lot de colonisation de Wasyl Negrych près de Dauphin (Manitoba), deux lieux historiques nationaux, commémorent la colonisation des Prairies par les Ukrainiens.

Pour plus d'information sur les Ukrainiens et sur l'immigration ukrainienne au Canada, visitez le site web Une récolte de rêves (anglais seulement).

Date de modification :