Cette semaine en histoire

Archives

« M. Watson, venez ici, j'ai besoin de vous! »

Cette histoire est parue à l'origine en 2000

Le 10 mars 1876 marque l'un des plus importants épisodes de la carrière d'inventeur d'Alexandre Graham Bell : pour la première fois de l'histoire, une phrase est transmise par téléphone et reste intelligible.

Alexander Graham Bell

Alexander Graham Bell
© BAC / C-17335

Bell, qui est né le 3 mars 1847 à Édimbourg, en Écosse, a 12 ans quand sa mère commence à perdre l'ouïe. Cet événement, conjugué au fait que son père et son grand-père étaient tous deux spécialistes dans « l'art de la prononciation », va le conduire à s'intéresser au sort des malentendants. Après avoir lu Sensations of Tone (La perception des sonorités), Bell acquiert la conviction qu'il est possible de transmettre la voix humaine par ligne télégraphique. C'est d'ailleurs ce qui l'amènera plus tard à réaliser les expériences que nous connaissons.

Bell suit ses parents qui immigrent au Canada en 1870 et s'installent à Brantford, en Ontario. Un an plus tard, il se trouve à Boston où il travaille d'abord à l'école Sarah Fuller, puis dans d'autres établissements pour malentendants. En 1873, il crée une école de « physiologie vocale » pour aider ses patients à apprendre à parler et pouvoir fonctionner normalement dans la société. Les pères de certains de ses élèves, ayant eu vent de ses expériences dans le domaine de la « télégraphie vocale », lui proposent de financer ses travaux, ce qui lui permet notamment d'engager un assistant : Thomas A. Watson. À cette époque, les deux hommes inventent de nombreuses prothèses auditives et des appareils destinés à enregistrer les ondes sonores.

« M. Watson, venez ici j'ai besoin de vous! »

« M. Watson, venez ici, j'ai besoin de vous! »
© Archives AT&T
Reproduit avec la permission de AT&T

Lors d'une visite à Brantford, en 1874, Bell se dit que si l'oreille humaine comporte une seule membrane (le tympan), son appareil doit, lui aussi, pouvoir fonctionner avec une seule membrane. Bien qu'à cette époque, Bell travaille encore sur le télégraphe vocal, c'est cette constatation qui va être à l'origine de l'invention du téléphone, qu'il fera breveter le 3 mars 1876. La célèbre phrase « M. Watson, venez ici, j'ai besoin de vous » sera transmise par ce moyen une semaine après le dépôt du brevet. Au mois d'août de la même année, il téléphone de Paris, en Ontario, à ses parents qui résident toujours à Brantford, inaugurant ainsi la toute première communication téléphonique interurbaine.

En 1877, Bell épouse Mabel Hubbard, une de ses anciennes élèves, fille d'un de ceux qui avaient financé ses travaux. Dans les années qui suivent, et grâce à l'argent que lui rapporte son brevet, Bell s'intéresse à la construction d'aéroplanes et d'hydroptères tout en poursuivant ses travaux au service des personnes atteintes de surdité. Il s'éteint en 1922, à Beinn Bhreagh (Belle Montagne), sa résidence d'été près de Baddeck, en Nouvelle-Écosse.

La propriété familiale de Bell à Brantford, en Ontario, où l'inventeur a réalisé nombre de ses expériences, est un lieu historique national. Quant au lieu historique national Alexander-Graham-Bell de Baddeck, en Nouvelle-Écosse, il s'y trouve un musée où sont conservés des artefacts qui retracent la carrière et les réalisations de l'inventeur.

Date de modification :