Cette semaine en histoire

Archives

Le père de l'heure normale

Cette histoire est parue à l'origine en 1999

Le 7 janvier 1827, sir Sanford Fleming naît à Kirkaldy, en Écosse. Dix-huit ans plus tard, il s'installe au Canada, où il dessine notre premier timbre-poste, fait des levés pour le premier chemin de fer transcontinental canadien, et devient le « père de l'heure normale »!

Incapable de se trouver un poste d'ingénieur, Fleming étudie l'arpentage. Ayant réussi ses examens, il participe à la construction des nombreuses voies ferrées alors créées en Ontario. Lorsque le gouvernement décide de construire le chemin de fer Intercolonial reliant Québec à Halifax, on demande à Fleming de faire l'arpentage de la voie. Plus tard, il est promu au poste d'ingénieur en chef.

La naissance de l'heure normale

La naissance de l'heure normale
© ROGERS CANTEL INC.

Pendant la construction de l'Intercolonial, Fleming essuie des critiques pour avoir édifié des ponts en acier plutôt qu'en bois. Beaucoup de gens croient que l'acier n'est pas aussi solide que le bois et que les viaducs risquent de s'effondrer sous le poids du train. Fleming, qui sait que l'acier est tout aussi solide, invite pour le prouver le Conseil des gouverneurs à déjeuner - et il sert ces derniers sous son viaduc d'acier! Au grand effroi des gouverneurs, un train passe pendant le repas et se met à avancer et à reculer au-dessus d'eux. Les ayant ainsi convaincus, Fleming peut achever son travail.

Avant de terminer l'Intercolonial, le gouvernement demande à Fleming de commencer l'arpentage de la voie ferrée du Canadien Pacifique. Ayant encore beaucoup à faire pour l'Intercolonial, il refuse. Le gouvernement insiste et confie à Fleming la responsabilité des deux chemins de fer! Les deux voies en viendront à se rejoindre, permettant de traverser le Canada d'un océan à l'autre.

Le premier timbre de la province du Canada, conçu par Fleming

Le premier timbre de la province du Canada,
conçu par Fleming

© Bibliothèque et Archives Canada

Avant 1881, les villes établissaient l'heure en fonction de la position exacte du soleil. Cela signifiait que des villes aussi rapprochées que Montréal et Ottawa n'avaient pas la même heure! Lorsque le train, grâce à sa rapidité, permit aux gens de se déplacer sur de plus grandes distances, cette situation fut souvent source d'une GRANDE confusion! Fleming était déterminé à trouver une solution. Il essaya diverses méthodes avant de décider de diviser le monde en 24 fuseaux horaires. On ajoutait ou retranchait une heure en passant de l'un à l'autre. Aujourd'hui, sauf dans les endroits les plus reculés de la terre, on suit l'heure normale de sir Sanford Fleming.

La Commission des lieux et monuments historiques du Canada commémore les contributions de sir Sanford Fleming par une plaque à Ottawa (Ontario).

Date de modification :