Cette semaine en histoire

Archives

Le roi du bétail de l’Ouest

Semaine du lundi le 30 juin 2008

Né le 16 juillet 1856, Patrick Burns grandit sur une ferme près de Kirkfield, en Ontario, sans jamais penser qu’il deviendra un jour le « roi du bétail de l’Ouest ».

Patrick Burns
© Glenbow Archives, NA-3965-61
Burns connaît des débuts modestes. Ayant décidé de s’établir au Manitoba, sur son propre lot de colonisation, il travaille pendant six mois pour financer son voyage et découvre en fin de compte que son employeur ne peut le payer qu’en lui donnant deux bœufs dont la valeur ne couvre même pas ses dépenses. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Burns abat les bêtes pour en vendre la viande. Cette première transaction dans le domaine du bétail illustre ses qualités de négociant : il en retire davantage que s’il avait vendu les bêtes entières ou que s’il avait reçu ses gages.

En 1878, Burns se rend à Winnipeg et demande un lot de colonisation tout près. Son succès repose sur son talent à ne rien gaspiller – ni ressources, ni temps. Alors que les autres propriétaires de lots de colinisation se reposent pendant l’hiver, Burns, lui, trouve du travail. Avec l’argent qu’il gagne, il achète des bœufs qui lui permettent de gagner encore plus d’argent l’hiver suivant. Constatant les possibilités que lui ouvre le commerce du bétail, il se met à acheter des bêtes qu’il revend à profit. 

Troupeau de bovins appartenant à Patrick Burns en train de paître en Alberta
© Glenbow Archives, NA-301-1

En 1886, avec la construction du chemin de fer, les affaires de Burns sont encore plus florissantes. Sa réputation de négociant de bovins est alors bien établie, et les compagnies de chemin de fer ont justement besoin d’un homme comme lui pour nourrir de viande leurs ouvriers. Burns accepte le contrat et, tandis que son capital s’accroît et que sa réputation se consolide, d’autres contrats suivent.

En plus d’honorer ses engagements antérieurs, Burns accepte des contrats pour approvisionner en bœuf les réserves autochtones des Gens-du-Sang et, en 1898, malgré la difficulté de la tâche, il entreprend de livrer du bétail aux mineurs de Dawson City, au Yukon.

Burns connaît une grande prospérité. Il construit des abattoirs et se lance dans le commerce du porc et du mouton, avant de passer aux produits laitiers, à la volaille, aux fruits et aux légumes. En 1902, il est également devenu propriétaire du ranch, ayant entre autres fait l’acquisition du célèbre ranch Bow Valley, en Alberta. Simple garçon de ferme à ses débuts, il est maintenant millionnaire. En 1912, il est l’un des quatre promoteurs du premier Stampede de Calgary et en 1931, il est nommé au Sénat du Canada.

Patrick Burns a été désigné personne d’importance historique nationale en 1960 en reconnaissance de son rôle de pilier de l’économie canadienne.

Date de modification :