Cette semaine en histoire

Archives

Dalvay-by-the-Sea

Semaine du lundi le 22 septembre 2008

Le 25 septembre 1833, Alexander McDonald naît à Forres, dans le Morayshire, en Écosse. Il deviendra un homme d’affaires prospère qui se fera construire une maison d’été, nommée Dalvay-by-the-Sea en l’Île-du-Prince-Édouard. Ce lieu ce distingue par architecture, de style néo-Queen Anne, dont il est l'un des grands exemples au Canada.

Alexander McDonald
© Dalvay-by-the-Sea, c.1903

Alexander McDonald immigre aux États-Unis en 1851 et fait fortune dans le secteur du pétrole. En 1895, lors de vacances d’été sur la côte nord de l’Île du Prince Édouard, il décide d’acheter un terrain dans cette région et d’y fait bâtir une grande résidence d’été pour lui et sa famille en 1896. Il lui donne le nom de Dalvay-by-the-Sea en souvenir de sa maison d’enfance en Écosse et de sa maison permanente à Cincinnati, en Ohio, qui toutes deux s’appellent Dalvay. Alexander McDonald meurt en 1910, laissant la maison d’été à ses deux petites-filles, Helena et Laura. Après plusieurs mauvais investissements qui causèrent leur appauvrissement, Laura décide de vendre la maison. Dalvay-by-the-Sea connaît par la suite plusieurs propriétaires dont un distillateur clandestin, le capitaine Edward Dicks. Celui-ci transforme la maison en hôtel, en 1932, pour camoufler ses activités de contrebande. Cependant, Dicks connaît des difficultés financières et un de ses créditeurs, le lieutenant-gouverneur de la province, George De Blois, prend possession de la maison. En 1937, il vend Dalvay-by-the-Sea au gouvernement fédéral afin qu’elle fasse partie du nouveau parc national qui est en voie d'être créé dans la région. Depuis lors, elle appartient à l’agence Parcs Canada, qui la loue à des personnes qui sont responsables de la gestion de l’hôtel. 

Dalvay-by-the-Sea
© David Thompson, 2001

Dalvay-by-the-Sea est un bon exemple d’architecture néo-Queen Anne, style qui a survécu à l’épreuve du temps. Elle possède plusieurs baies, lucarnes et pignons dotés de couleurs et de textures contrastantes. Elle fut bâtie en bois et en stucco sur une fondation de pierre. Cette maison est aussi un bon exemple des grandes résidences d’été que se bâtissaient de riches Américains au Canada à l'époque. La demeure a été agrandie afin d’accommoder un plus grand nombre de visiteurs, mais ces rénovations se marient bien au design original.

Dalvay-by-the-Sea a fait fonction d’hôtel White Sands dans la série télévisée Les contes d’Avonlea ainsi que dans le film Anne…la maison aux pignons verts produits par Sullivan Entertainment. Dalvay-by-the-Sea a été désigné un lieu d’importance historique nationale du Canada en 1990.

Date de modification :