Cette semaine en histoire

Archives

À la découverte de l’Ouest canadien

Semaine du lundi le 1er septembre 2008

Le 3 septembre 1736, une entente est conclue entre Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye, le chef monsoni La Colle et le chef cri La Micouenne lors d’un conseil au fort Saint-Charles (sur le lac des Bois). Le but de cet accord est de s’entraider afin de se protéger contre un ennemi commun, les Sioux. Cet événement a lieu à l’époque où La Vérendrye se livre à des explorations dans les territoires à l’ouest de la Nouvelle-France.

La Vérendrye au lac des Bois
© Bibliothèque et Archives Canada, 1939-60-1

Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye est né le 17 novembre 1685 à Trois-Rivières. Il se joint très jeune aux Troupes de la Marine. En 1708, il se rend en France dans l’espoir d’obtenir un grade militaire plus élevé. Il participe alors à plusieurs batailles dans la Guerre de Succession d’Espagne, dont celle de Malpaquet. En 1715, alors qu’il est de retour en Nouvelle-France depuis trois ans, il commence à pratiquer la traite des fourrures. Puis, en 1728, il est nommé commandant du poste de Kaministiquia (aujourd’hui Thunder Bay, Ontario). Il est alors intrigué par les récits des Amérindiens qui parlent d’une mer de l’Ouest. En 1731, pensant rejoindre l’Asie par cette mer, il débute ses expéditions avec trois de ses fils. Il va ainsi explorer les territoires à l’ouest de la Nouvelle-France, jusqu’alors inexplorés par des Européens. 

La Vérendrye - le plus loin dans l'ouest canadien - 1732.
© Bibliothèque et Archives Canada, no d'acq. 1973-22-1, Don de W.E. Gale, Vancouver (C.-B.)

Durant ses explorations, il fonde avec ses fils de nombreux forts tels que le fort Maurepas (sur le lac Winnipeg) en 1734 et le fort La Reine (aujourd’hui Portage-La-Prairie, au Manitoba) en 1738. En 1736, un des ses fils, Jean-Baptiste, ainsi que tous les membres de l’expédition qui l’accompagnaient, sont massacrés par les Sioux. C’est à la suite de cet événement que La Vérendrye conclut une entente avec les Monsonis et les Cris afin de parer d’éventuelles attaques des Sioux. En 1738, il gagne le pays des Mandans (dans le Dakota du Nord actuel). Épuisé, La Vérendrye termine ses expéditions en 1743 sans toutefois avoir réussi à atteindre la mer de l’Ouest. Cependant, ses fils continuent la quête et parviennent aux Rocheuses la même année.

En 1749, Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye reçoit de Louis XV la croix de Saint-Louis, soit le plus grand honneur militaire réservé aux officiers, en reconnaissance de ses découvertes dans les territoires de l’ouest. Il décède le 5 décembre de la même année à Montréal. Pierre Gaultier de La Vérendrye est désigné personne d’importance historique nationale du Canada en 1920. Le fort La Reine est désigné lieu d’importance historique nationale du Canada en 1925. Enfin, l’établissement du fort Maurepas ainsi que le Voyage de Gaultier de La Vérendrye au pays des Mandans sont désignés des événements d’importance historique nationale du Canada en 1931 et en 1946 respectivement.

Date de modification :