Cette semaine en histoire

Archives

Eaton : une tradition canadienne

Semaine du lundi le 1er décembre 2008

Le 2 décembre 1905, avait lieu à Toronto la première Parade du Père Noël, commanditée par la Compagnie T. Eaton limitée, aussi appelée Eaton. Ce défilé démontre la grande place qu’occupe déjà ce commerce dans la culture canadienne.

La Parade du Père Noël, Toronto, vers 1907
© Archives publiques de l'Ontario, F 229-308-0-791
Timothy Eaton ouvre le premier magasin Eaton en décembre 1869 à Toronto et connaît rapidement le premier de plusieurs grands succès. Pendant plus d’un siècle, cette compagnie occupera une place importante dans la société canadienne et sera à l'origine de nouvelles traditions populaires. Par exemple, dès 1919, les gens prennent l’habitude de frotter le soulier gauche de la statue de bronze de Timothy Eaton à l’entrée du magasin de Winnipeg parce que l’on croit que cela porte chance.

Pour plusieurs, le nom « Eaton » devient synonyme du temps des Fêtes. Chaque année, de nombreux enfants défilent devant les jouets exposés pour Noël dans les vitrines des magasins Eaton. Pour plusieurs, la célèbre Parade du Père Noël, organisée à Toronto à partir de 1905, marque aussi le début de la période des Fêtes. Malgré des débuts modestes, ce défilé prend rapidement de l'ampleur et dès 1950, il compte parmi les plus importants de l'Amérique du Nord.  Il attire à chaque année des milliers de spectateurs et, à compter de 1952, ceux-ci peuvent le regarder à la télévision. De 1925 à 1969, Eaton commandite aussi une parade à Montréal. En 1982, la compagnie annonce qu’elle ne peut plus s’occuper du défilé de Toronto en raison de difficultés financières. Un organisme à but non lucratif prend alors la relève et cette tradition se poursuit encore aujourd’hui. 

Le catalogue de Noël de Eaton en 1904
© Archives publiques de l'Ontario, F229-231-0-4

Le catalogue des magasins Eaton marque aussi profondément la société canadienne en permettant aux gens, surtout ceux des régions rurales, de se procurer divers produits. Ce catalogue, publié pour la première fois en 1884, devient peu à peu ancré dans la vie des Canadiens partout au pays. D’ailleurs, plusieurs livres le mentionnent, notamment Le chandail de hockey de Roch Carrier. On lui donne aussi des sobriquets, tels que la « Homesteaders' Bible » et la « Bible des fermiers ». On trouve également plusieurs utilités originales aux vieux catalogues. Ainsi, les enfants s’en servent pour fabriquer des jambières de gardien de but lorsqu’ils jouent au hockey ou encore pour apprendre à lire. En 1976, Eaton cesse la production de ses catalogues parce que les achats par cataloge ne rapportent plus assez d’argent.

La Compagnie T. Eaton limitée fait faillite en 1999 et vend alors ses magasins à Sears Canada. Timothy Eaton est désigné personne d’importance historique nationale du Canada en 1971.

Date de modification :