Cette semaine en histoire

Archives

Un grand artiste canadien

Semaine du lundi le 3 novembre 2008

Le 7 novembre 1860 Paul Peel naît à London, dans le Haut-Canada (aujourd’hui l’Ontario). Celui-ci est considéré comme un des peintres canadiens plus renommés en Europe à la fin du 19e siècle. Il est reconnu pour son grand talent artistique et, encore de nos jours, ses œuvres continuent d’être très populaires.

Paul Peel (Canadien, 1860-1892), The Young Botanist, 1888-90, huile sur toile, 115,0 x 91,4 cm
© Collection de Museum London, acheté avec l'aide du Richard & Jean Ivey Fund, London (Ontario), 1987 (87.A.203)
Fils d’un tailleur de marbre et instructeur de dessin, Peel commence très jeune son éducation artistique en étudiant avec son père. En 1875, il étudie la peinture sous l'égide du peintre William Lees Judson. De 1877 à 1879, il va étudier à la Pennsylvania Academy of Fine Arts à Philadelphie, aux États-Unis. En 1880, après avoir terminé ses études, Peel devient membre de la Ontario Society of Artists. La même année, il étudie aussi à la Royal Academy of Arts à Londres, en Angleterre. Deux ans plus tard, il se rend à Paris, en France, afin d’étudier dans l’atelier de Jean-Léon Gérôme à l’École des Beaux-Arts. Puis, à partir de 1887, il étudie pendant quatre ans avec Benjamin Constant à l’Académie Julian.

Même si Peel passe ainsi la majorité de sa vie adulte à Paris, il garde cependant des liens avec son pays d’origine. En tant que membre de la Ontario Society of Artists et de la Royal Canadian Academy, il peut envoyer ses toiles à de nombreuses expositions au Canada. Il participe aussi à des expositions internationales, comme le Salon de Paris. Peel reçoit également plusieurs prix dont une médaille de troisième classe à l’exposition du Salon de Paris en 1890 pour le tableau After the bath prix peint la même année : c’est le plus de toute sa carrière. 

Paul Peel (Canadien, 1860-1892), The Wreck, 1884, huile sur toile, 144,0 x 93,4 cm
© Collection de Museum London, don de Mme Richard Bland, London (Ontario), 1933 (33.A.01)

Peel peint dans le style de l’art académique. Ses œuvres sont habituellement des huiles et représentent souvent des personnages. Il est un des premiers peintres canadiens à peindre des nus. Vers la fin de sa vie, le style de Peel évolue en faveur de l’impressionnisme. Cependant, il n’a pas la chance de cultiver cette nouvelle technique parce qu'il est subitement terrassé par une infection aux poumons à la fin du mois de septembre 1892.

Paul Peel décède le 3 octobre 1892 à Paris. On croit qu’il a été atteint par le virus de l’influenza et que l'affection aurait été aggravé par l’épuisement causé par les longues heures qu’il consacrait à son travail. Une rétrospective importante de son travail a eu lieu en 1987 à London, en Ontario. Paul Peel a été désigné personne d’importance historique nationale du Canada en 1937.

Date de modification :