Cette semaine en histoire

Archives

Une maison faite de tourbe

Semaine du lundi le 5 mai 2008

Le 5 mai 2004, la maison de tourbe Addison située à Kindersley, en Saskatchewan, est désignée lieu historique national parce qu’il semble qu'elle soit la seule maison de ce type au Canada à être encore habitée.

La maison de tourbe Addison (au début des années 1990)
© La maison de tourbe Addison
En 1907, James Addison et sa famille arrivent à Saskatoon en provenance de l’Angleterre. Menuisier habile, Addison veut construire une maison de tourbe durable. Les travaux débutent en 1909 et la famille emménage en 1911.

En général, les colons habitent une maison de tourbe (en anglais, sod house ou soddie) en attendant d’avoir les moyens de s’offrir une nouvelle habitation. Les nouveaux venus au Canada sont souvent très pauvres et ne sont pas en mesure d’acheter de la brique ou du bois; ils utilisent donc la tourbe comme matériau de construction. Dans ce type de maison, les murs sont faits de mottes de tourbe qui sont empilées, gazon vers le bas, comme des briques. Le plancher est habituellement en terre battue et le toit est fait de branches de peuplier recouvertes de foin. Fraîches en été et chaudes en hiver, ces maisons peuvent résister aux feux de prairie fréquents et dévastateurs. Malheureusement, elles attirent la vermine et sont presque impossibles à garder propres. De plus, l’eau s’en écoule goutte à goutte pendant des jours après chaque pluie. Leur principal inconvénient réside toutefois dans le fait qu’elles ne sont pas conformes à la Homestead Act, laquelle stipule que pour avoir droit à un titre foncier, le colon doit bâtir une maison d’une valeur de 300 $ au moins sur sa propriété.

La maison de tourbe Addison (années 1920)
© La maison de tourbe Addison
À la différence de la maison Addison, la plupart des autres maisons de tourbe sont construites de manière rudimentaire pour servir d’abris temporaire. James Addison lui-même prévoyait au départ remplacer les murs de tourbe de sa maison par une charpente en bois, mais il ne l’a jamais fait. À l’origine, l’extérieur de la maison était recouvert d’une vigne qui servait d’imperméabilisant et qui explique la longévité de la structure. Dans les années 1940, la vigne a été remplacée par un revêtement en bois, puis en asphalte et, finalement en 1996, par un bardage en vinyle.

La maison de tourbe Addison est la seule maison de ce type encore habitée de nos jours. Au fil des ans, elle a subi diverses rénovations destinées à la rendre plus confortable, comme l’installation de l’électricité et de la plomberie et l’aménagement d’une salle de bain.

La maison de tourbe Addison a été désignée lieu historique national parce qu’elle est représentative du type de construction en tourbe auquel recouraient souvent les colons dans l’Ouest canadien.

Date de modification :