Cette semaine en histoire

Archives

Quelque chose pour chacun

Semaine du lundi le 11 février 2008

Pericles Pantages naît à Andros, en Grèce, le 17 février 1867. Il adoptera le prénom d’Alexander après avoir entendu le récit de la vie d’Alexandre le Grand et deviendra une légende du spectacle en Amérique du Nord, où il mettra sur pied une chaîne de théâtres de vaudeville parmi les plus populaires dans l’Ouest des États-Unis et du Canada.

Alexander Pantages
Image publique
À l’âge de neuf ans, pendant un séjour avec son père au Caire, en Égypte, Pantages s’enfuit et se déniche un travail en mer. Bien des années plus tard, il aboutit à Dawson City, au Yukon, pendant la Ruée vers l’or. C’est là qu’il achète et exploite son premier théâtre, l’Orpheum. Celui-ci présente du vaudeville et rapporte en moyenne huit mille dollars par jour.

À la fin de la Ruée vers l’or, Pantages déménage à Seattle, où il ouvre en 1902 un deuxième théâtre, le Crystal. La clé du succès de Pantages réside dans le fait qu’il propose des spectacles qui plaisent à une foule de spectateurs, « quelque chose pour chacun », au prix modique de 10 à 35 cents l’entrée. Ses agents sont toujours à l’affût des nouveaux talents et des sensations du jour. 

Le Pantages Playhouse Theatre de Winnipeg
© Parcs Canada / J. Butterill / 1995

En 1913, ses théâtres sont en plein essor et Pantages met la dernière main aux plans du somptueux Pantages Playhouse Theatre de Winnipeg. Cette salle de spectacle, conçue par B. Marcus Pretica, l’un des meilleurs concepteurs de théâtre de l'Amérique du Nord, est le joyau du Circuit Pantages, qui s’étend vers l’ouest jusqu’à Victoria, vers le sud jusqu’à San Diego et vers l’est jusqu’à Chicago. La réaction du public à Winnipeg détermine l’ordre de présentation des numéros lors de la tournée et tout numéro mal reçu à cet endroit est retiré du spectacle. Buster Keaton, Laurel et Hardy, Houdini et Felix, le canard télépathe, ont tous présenté des numéros au Pantages Playhouse Theatre de Winnipeg.

Pendant sa carrière dans le monde du spectacle, Pantages ouvre 75 théâtres, dont cinq au Canada, de Victoria à Toronto. En juin 1923, le Winnipeg Pantages cesse ses activités comme théâtre de vaudeville en raison de la forte concurrence que lui fait le cinéma.

Le Pantages Playhouse Theatre de Winnipeg ne disparaît pas avec la chaîne Pantages, mais continue d’être le principal centre de divertissement de Winnipeg. Au fil des ans, il accueille entre autres des spectacles de vaudeville, des ballets, des concerts et du théâtre amateur. En 1985, le Pantages Playhouse Theatre de Winnipeg a été désigné lieu historique national. Il fait actuellement l’objet de restaurations qui visent à préserver sa réputation comme l’un des derniers théâtres de vaudeville de l'Amérique du Nord.

Date de modification :