Cette semaine en histoire

Archives

Mattie Mitchell : prospecteur, chasseur et guide

Semaine du lundi le 25 février 2008

Le 2 mars 1908, Mattie Mitchell prend la tête d’un groupe d’hommes et de femmes qui mèneront un troupeau de 50 rennes à travers la péninsule Great Northern, à Terre-Neuve, de St. Anthony à Millertown, soit environ 640 km.

Le parcours de St. Anthony à Millertown
© Jospeh R. Smallwood Estate, from The Book of Newfoundland, Volume Three, Newfoundland Book Publishers (1967) Limited.
De descendance mi’kmaq et innu, Mattie Mitchell (également appelé Mathieu ou Mattieu Michel) sait s’orienter à l’intérieur des terres et le long des cours d’eau de Terre-Neuve. C’est pour cette raison que l’Anglo Newfoundland Development (A.N.D.) Company lui demande de servir de guide dans les plateaux inhospitaliers de Terre-Neuve, de St. Anthony à Millertown.

Spécialisée dans les pâtes et papiers, l’A.N.D. Company a acheté 50 rennes qu’elle souhaite utiliser pour transporter le bois à l’intérieur des terres. Les bêtes devaient être livrées au port de Lewisporte, mais celui-ci étant bloqué par les glaces, elles sont débarquées près de St. Anthony, dans la baie Crémaillère, en 1908. Ce changement de destination l’oblige à trouver une autre façon de mener les rennes jusqu’à Millertown. Mattie Mitchell et Hugh Cole sont recrutés pour guider les animaux et un petit groupe de personnes de St. Anthony à Millertown. Le plan original consiste à conduire les rennes le long de la péninsule Long jusqu’à White Bay avant d’atteindre Millertown, mais comme l’hiver perdure, ce trajet s’avère trop difficile. Le plan est alors modifié et, renonçant à passer par la côte, Mitchell et Cole optent pour les plateaux de la péninsule Northern, balayés par le vent.

Mattie Mitchell
© Eric Swanson
En plus d’être un chasseur et un guide accompli, Mitchell est également un prospecteur réputé. On lui attribue, ainsi qu’à William F. Canning, la découverte de minéraux à Buchans en 1905. L’A.N.D. Company avait déjà embauché Mitchell pour prospecter la région du lac Red Indian, et il y avait découvert de riches dépôts de minéraux.

La découverte faite par Mitchell sur les rives de la rivières Buchans donne naissance à un village minier prospère dans ce qui était auparavant une région sauvage. La rivière Buchans jouera un rôle majeur dans le développement économique de Terre-Neuve et du Labrador, mais Mitchell, à qui l’on doit en bonne partie la découverte de la mine, meurt en 1922 et n’en saura jamais toute l’importance.

Mattie Mitchell a été désigné personne d’importance historique nationale pour sa contribution exceptionnelle à l’exploration et à la cartographie de Terre-Neuve.

Date de modification :