Cette semaine en histoire

Archives

Des tutus à l’auditorium Eaton

Semaine du lundi le 12 novembre 2007

Le 12 novembre 1951, le Ballet national du Canada donne une première représentation à l’auditorium Eaton de Toronto. Depuis ce jour, le Ballet national a beaucoup contribué à enrichir la tradition de la danse au Canada.

Dans les années 1940, alors que des milliers de jeunes Canadiens suivent des cours de ballet, il n’existe pour ainsi dire pas de troupe professionnelle au pays. Le manque de financement et une formation déficiente limitent les ambitions des troupes d’amateurs. En 1950, des représentants de certaines de ces troupes invitent la ballerine britannique Celia Franca à fonder une troupe professionnelle nationale au Canada. Celia Franca a la réputation d’imposer des normes élevées. À son arrivée, elle est déçue de la qualité des danseurs canadiens, mais impressionnée par leur enthousiasme. Elle décide donc de rester et de relever le défi.

L
L'intérieur de l'auditorium Eaton en 1945
© Avec la permission de Sears Canada Inc.
L’auditorium Eaton est l’endroit tout désigné pour accueillir les débuts du Ballet national, car Celia Franca et sa nouvelle troupe ont bénéficié de la grande générosité de la T. Eaton Company. De style Art déco, le magasin de la rue College est d’une grande élégance. L’auditorium, le foyer et le restaurant de la Salle ronde, au 7e étage du magasin, ont été conçus par l’architecte français Jacques Carlu. L’auditorium, qui présente des caractéristiques de l’Art déco – bandes verticales et horizontales, panneaux de verre translucide éclairés par l’arrière, etc. – est une salle de spectacle populaire. Par ailleurs, son acoustique est si bonne que Glenn Gould a insisté pour qu’on y enregistre une de ses prestations.

Celia Franca et David Adams à la première représentation du Ballet national du Canada, novembre 1951
Celia Franca et David Adams à la première représentation du Ballet national du Canada, novembre 1951
© Avec la permission des Archives du Ballet national du Canada
Malgré la beauté des lieux, la représentation ne va pas sans heurts. Ainsi, l’auditorium n’a pas été conçu pour la danse; avec son éclairage cru, il dégage une atmosphère fort peu théâtrale. L’inexpérience des danseurs et des employés de scène est également manifeste. Le projectionniste, qui a appris à manipuler le projecteur à la générale, est remplacé à la dernière minute, ce qui provoque des situations comiques. La représentation s’avère néanmoins un succès. Un critique déclare qu’« à cet instant, l’avenir de la compagnie est apparu clairement comme étant rempli de promesse ».

Depuis ce spectacle, en 1951, le Ballet national s’est considérablement développé. Il compte maintenant plus de 60 danseurs et est accompagné par son propre orchestre. La troupe s’est produite en Amérique du Nord et en Europe, et elle est considérée comme l’une des meilleures au monde. En 2006, le Ballet national a quitté le Hummingbird Centre pour s’installer au Four Seasons Centre for the Performing Arts – un nouveau théâtre conçu spécialement pour la danse et pour l’opéra.

L’auditorium et la salle ronde du 7e étage du magasin Eaton ont fermé en 1977, en même temps que le reste du magasin de la rue College. L’auditorium restauré en salle de réception, a rouvert ses portes en 2003 sous le nom de « The Carlu ». L’Auditorium du 7e étage et la salle ronde du magasin Eaton ont été désignés lieu historique national.

Date de modification :