Cette semaine en histoire

Archives

Fondation de l’Organisation pour l'alimentation et l'agriculture

Semaine du lundi le 15 octobre 2007

Le 16 octobre 1945, la Constitution de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) est ratifiée à Québec. Premier organisme spécial de l’Organisation des Nations Unies (ONU), la FAO sera le gardien de l’alimentation et de l’agriculture dans le monde.

En 1943, des représentants de 44 États se réunissent à Hot Springs, en Virginie, pour la première conférence officielle de l’ONU, et ils y expriment le désir de créer la FAO. À cette fin, une commission intérimaire est mise sur pied et sa présidence est confiée au délégué du Canada à la conférence, Lester B. Pearson. C’est cette commission qui voit aux travaux préliminaires qui aboutiront à la rédaction de la Constitution de la FAO.

Lester B. Pearson présidant une assemblée plénière lors de la conférence inaugurale de l
Lester B. Pearson présidant une assemblée plénière lors de la conférence inaugurale de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.
© Office national du film du Canada / Bibliothèque et Archives Canada / PA-117587
Pearson dirige les débats quand les États membres de l’ONU se réunissent au Château Frontenac pour la Conférence de Québec. C’est là que la Constitution de la FAO est adoptée, marquant la création de l'organisme.

Comme le précise sa constitution, la FAO est administrée par deux organes directeurs. La Conférence, où tous les pays membres sont représentés, est l’organe directeur suprême de l’Organisation. Elle se réunit tous les deux ans pour discuter du programme des travaux et du budget. Un organe directeur intérimaire, le Conseil, réunit les représentants de 49 pays membres qui sont élus à tour de rôle pour trois ans. Quand la Conférence ne siège pas, c’est le Conseil qui dirige l’organisation. En avril 2006, la FAO comptait 190 membres, dont le Canada et les États-Unis.

Le mandat de la FAO, « élever les niveaux de nutrition, améliorer la productivité agricole et les vies des populations rurales et contribuer à la croissance de l’économie mondiale », oriente ses efforts audacieux depuis sa fondation. Pour réaliser ce mandat, la FAO s’appuie sur des spécialistes, notamment dans les domaines de l’agronomie, de la foresterie, des pêches et de la nutrition, et sur la puissance de ses États membres.

Journée mondiale de l'alimentation en Éthiopie
Journée mondiale de l'alimentation en Éthiopie
© UN Photo / Rick Bajornas
À l’occasion du 62e anniversaire de sa fondation, la FAO célébrera la Journée mondiale de l’alimentation sous le thème « Le droit à l’alimentation ». Ce thème est fondé sur le principe voulant que l’alimentation et l’accès à l’alimentation constituent des droits humains fondamentaux. Grâce à une série de lignes directrices négociées à la FAO, on vise, par des moyens pratiques, à atteindre un idéal : l’éradication de la faim. À la base de ces lignes directrices se trouve la conviction que « le droit à l’alimentation n’est pas une utopie, il peut devenir une réalité pour tous ».

Reconnue dans le monde entier, la fondation de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture à Québec est un événement d’importance historique nationale. Le Château Frontenac, où cet évènement s’est déroulé, est un lieu historique national et Lester B. Pearson, premier ministre et l’un des plus grands diplomates du Canada, a été désigné personne d’importance historique nationale.

Date de modification :