Cette semaine en histoire

Archives

Petite chapelle deviendra grande

Semaine du lundi le 16 octobre 2006

La petite chapelle en 1905
© L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal
Le 19 octobre 1904, le frère André voit son rêve se réaliser : la petite chapelle qui donnera naissance à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal est inaugurée. Lorsqu’il se joint à la congrégation religieuse de Sainte-Croix en 1870, Alfred Bessette prend le nom de frère André et devient portier au collège Notre-Dame à Montréal. Sa grande humilité, son oreille attentive et ses dons de guérisseur font rapidement accourir les foules. Sa réputation est telle que l’afflux de visiteurs gêne les activités du collège. Il obtient alors la permission de construire une petite chapelle avec les fonds qu’il a amassés.

Le frère André en 1912, il a 67 ans
Le frère André en 1912, il a 67 ans
© L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal
Consacrée à saint Joseph, le saint préféré du frère, cette chapelle lui sert aussi de bureau où il reçoit les pèlerins qui souhaitent le rencontrer. Au fils des ans, la chapelle doit être agrandie à trois reprises pour accueillir les fidèles qui se font de plus en plus nombreux.

Les pèlerinages à la chapelle s’amorcent dès 1905 et la notoriété de thaumaturge (quelqu’un faisant des miracles) du frère André attire même les Américains et les Européens. À cette époque en Europe et au Canada, un mouvement de piété populaire encourage la construction d’églises de grande envergure dans les centres-villes, la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris en étant un exemple. Montréal ne fait pas exception à ce mouvement et devant l’affluence des pèlerins à la chapelle, la présence d’un bâtiment plus important s’impose : ce sera l’Oratoire Saint-Joseph.

La construction du dôme en octobre 1937
La construction du dôme en octobre 1937
© L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal
L’Oratoire, tel qu’on le connaît aujourd’hui, comprend une crypte et une basilique. La crypte est érigée en 1916-1917. La petite chapelle doit alors être déplacée et le sera de nouveau en 1954. Le frère André se sert de ses nombreux contacts pour recueillir des fonds pour son œuvre et tout particulièrement pour la pièce de résistance : la basilique. La construction de celle-ci débute en 1924, mais est interrompue en 1932 à cause de la crise économique. Les travaux reprennent en 1937, l’année du décès du frère André, alors âgé de 91 ans. Les dons continuent d’affluer, rendant possible la réalisation de l’immense dôme de béton considéré comme l’un des plus grands au monde. Le frère André n’aura jamais vu la basilique entièrement terminée. Bien qu’inauguré en 1955, la basilique ne sera vraiment complétée qu’au milieu des années 1960.

L’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal a été désigné lieu d’importance historique nationale en 2004. Il demeure toujours un lieu de pèlerinage pour des milliers de croyants et l’un des grands attraits touristiques de Montréal.

Date de modification :