Cette semaine en histoire

Archives

L'homme politique qui haïssait la politique

Semaine du lundi le 30 octobre 2006

Le 30 octobre 1893, le troisième premier ministre du Canada, sir John J.C. Abbott, décède à Montréal après plusieurs mois de maladie. Acteur méconnu de l’histoire du Canada, sir John Abbott a été le premier premier ministre né au Canada et le premier à diriger le pays depuis le Sénat.

Sir John J. C. Abbott
Sir John J. C. Abbott
© William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-033933
John Joseph Caldwell Abbott est né à St. Andrews, dans le Bas-Canada (aujourd’hui Saint-André-Est, au Québec), le 12 mars 1821. Son père voit à son instruction. À 17 ans, il entre au service d'un commerce de tissus à Montréal, puis chez un grossiste à Gananoque, dans le Haut-Canada (aujourd’hui l’Ontario), où il apprend les affaires, la comptabilité et la tenue de livres. En 1843, il entreprend des études en droit au McGill College et est reçu au barreau en 1847. Alors qu’il est professeur à la faculté de droit de McGill, il devient doyen de la faculté en 1855.

Abbott a aussi été un homme d’affaires important. Investissant dans la création du réseau ferroviaire, il achète des actions de plusieurs compagnies de chemin de fer, dont la Canadian Pacific Railway Company (Chemin de fer Canadien Pacifique). C’est d’ailleurs son intérêt pour le chemin de fer qui le force à s’engager en politique, une profession qu’il déteste. Après avoir fait de la politique provinciale, Abbott est élu à la Chambre des communes en 1867, l’année de la Confédération. Très rapidement, il se trouve impliqué avec sir John A. Macdonald dans une affaire de conflit d’intérêts, qui mènera au scandale du Pacifique de 1873 et lui vaudra de perdre son siège aux élections suivantes. Il est toutefois réélu en 1881, puis nommé sénateur et chef du gouvernement au Sénat, en 1887. La même année, il se fait élire maire de Montréal pour un mandat d’un an. Pour quelqu’un qui haïssait la politique, il a trouvé moyen de représenter tous les niveaux de gouvernement!

Boisbirant, la résidence rurale à Abbott
Boisbriant, la résidence rurale appartenant à Abbott
© Parcs Canada / Michel Pelletier
En 1891, le malheur frappe : sir John A. Macdonald meurt subitement alors qu’il est premier ministre. Après bien des efforts pour le convaincre, Abbott accepte à contrecœur de devenir le troisième premier ministre du Canada et dirige le pays depuis le Sénat. Bien qu’il ait été premier ministre pendant 17 mois seulement (jusqu’en 1892), Abbott réussit à renforcer le Parti conservateur et à réformer la fonction publique fédérale. Ses plus grandes réalisations sont la refonte du Code criminel et la mise en place d’un traité de réciprocité avec les États-Unis.

Sir John Joseph Caldwell Abbott a été désigné personne d’importance historique nationale en 1938. De plus, Boisbriant, sa résidence rurale est située dans l’arrondissement historique de Senneville, qui a été désigné lieu d’importance nationale en 2002.

Pour en savoir plus au sujet du scandale du Pacifique voir les archives de Cette semaine en histoire.

Date de modification :