Cette semaine en histoire

Archives

Le Marco Polo : « Le navire le plus rapide au monde »

Semaine du lundi le 17 juillet 2006

Lorsqu’il pénètre dans le golfe du Saint-Laurent le 22 juillet 1883, sa coque soutenue par des chaînes, le célèbre clipper Marco Polo, vieux de 32 ans, essuie une furieuse tempête estivale qui déforme sa carcasse, causant des infiltrations d’eau dont les pompes sont incapables de venir à bout. Sachant le Marco Polo condamné, le capitaine l’échoue au large de la plage de Cavendish, à l’Île-du-Prince-Édouard, où il sombre doucement un mois plus tard.

Le Marco Polo
© Société canadienne des postes, 1999. Reproduit avec permission.
Le Marco Polo est lancé le 17 avril 1851 du chantier du constructeur naval James Smith à Saint John, au Nouveau-Brunswick. Ce navire singulier possède à la fois les lignes pures et droites d’un clipper sous la ligne de flottaison et la capacité de chargement d’un cargo. Durant son lancement, il se prend accidentellement dans la boue et sa coque se déforme légèrement vers le haut. Ses performances ne sont cependant pas affectées : le Marco Polo fait sa première traversée de l’Atlantique en 15 jours à peine, ce qui témoigne de la qualité de sa fabrication.

La Black Ball Line achète le Marco Polo en 1852 pour transporter des aventuriers en Australie, où ils espèrent faire fortune dans les champs aurifères vierges de Victoria. Sous le commandement du capitaine R.J. « Bully » Nicols, le navire somptueusement rééquipé quitte Aberdeen, en Écosse, le 4 juillet 1852 avec à son bord 930 passagers et 60 membres d’équipage. Le voyage prend à peine 76 jours, tout comme le voyage de retour vers l’Angleterre. Le Marco Polo devient ainsi le premier navire à faire le tour du globe en moins de six mois, ce qui lui vaut le titre de « navire le plus rapide au monde ».

Ce premier voyage n’est pas un coup de chance dû à la température ou à la navigation. Lors de ses deuxième et troisième voyages, le Marco Polo fait encore une fois le tour du globe en moins de six mois. Le clipper continue de faire de la circumnavigation jusqu’en 1867, date à laquelle il fait son dernier voyage entre l’Australie et l’Angleterre, encore une fois en 76 jours.

Le capitaine « Bully » Nicols
© The Marco Polo Project. Reproduit avec permission.
De 1868 à 1883, le Marco Polo est de nouveau utilisé comme cargo et transporte de tout : du guano au bois, en passant par le coton. Il conserve cependant le respect des mariniers du monde entier et son succès et sa réputation font que le Nouveau-Brunswick demeure un important centre de construction navale pendant des années, fournissant au Canada la majorité de ses grands voiliers.

La célébrité et les exploits du Marco Polo ont beaucoup contribué à la prospérité de l’industrie navale du Nouveau-Brunswick dans les années 1850 et 1860. Le navire a été déclaré un événement d’importance historique nationale en 1990.

Le Marco Polo Project est financé à la fois par le secteur public et par le secteur privé et vise la construction d’un modèle à échelle réduite du célèbre clipper.

Date de modification :