Cette semaine en histoire

Archives

Le rêve d'une nation

Semaine du lundi le 31 août 1998

Du 1er au 9 septembre 1864, 20 hommes politiques se réunissent à Charlottetown (Î.-P.-É.) et mettent en branle la Confédération canadienne. Des représentants élus des quatre colonies de l'Amérique du Nord britannique se rencontrent à Province House afin de discuter de la possibilité de constituer une union. Les provinces cherchent à assurer leur défense et à développer le commerce, ainsi qu'à financer un chemin de fer intercolonial. De cette conférence surgit le rêve d'une grande nation, unie d'un océan à l'autre.

Carte du Canada à l'époque de la Confédération

Carte du Canada à l'époque de la Confédération **

En 1864, la Grande-Bretagne posséde cinq colonies distinctes ou «provinces», qui se gouvernent elles-mêmes: Terre-Neuve, l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et la Province unie du Canada, qui devait bientôt se séparer entre l'Ontario et le Québec. Ces provinces n'ont que peu d'échanges commerciaux entre elles, et leurs chefs ne se rencontrent que rarement. Les chefs des Maritimes décident de tenir une conférence afin de discuter d'une certaine forme d'union, et des ministre du Cabinet de la Province du Canada demandent de pouvoir y assister. L'Île-du-Prince-Édouard insiste pour que la réunion se tienne dans l'île, et c'est pourquoi l'on prépare Province House, l'édifice législatif local, pour accueillir l'événement. Parmi les délégués les mieux connus se trouvent des personnalités comme John A. Macdonald, George-Étienne Cartier, D'Arcy McGee, Samuel L. Tilley, Charles Tupper et W.H. Pope.

Au cours de la Conférence de Charlottetown, de grands discours sont prononcés et des débats sont organisés, mais toute une série de rencontres sociales contribue énormément à rapprocher les délégués. La fin de semaine venue, tous promettent de se réunir de nouveau à Québec en octobre. De nombreux délégués prennent le chemin du retour en passant par Halifax et par Saint John, dans le but d'en apprendre davantage sur leurs nouveaux partenaires. Lors de la Conférence de Québec, les principes d'une union générale sont forgés, et on formule l'idée d'y joindre les Prairies et la côte du Pacifique.

Bal à « Province House », 1864

Bal à « Province House », 1864
© Parcs Canada

Le nouveau Dominion du Canada, qui a été promulgué le 1er juillet 1867, comprend quatre provinces, soit l'Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. Trois autres colonies britanniques se joignent à elles un peu plus tard : la Colombie-Britannique en 1871, l'Île-du-Prince-Édouard en 1873 et Terre-Neuve en 1949. Dans les années 1870 et 1880, la Grande-Bretagne transfére sa souveraineté sur de vastes territoires, à partir desquels le Parlement canadien crée le Manitoba (1870), l'Alberta et la Saskatchewan (1905), le Territoire du Yukon (1898), les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut (1999).

La naissance de la Confédération est commémorée à Province House, à Charlottetown, dans l'Île-du-Prince-Édouard, dans l'édifice qui abrite toujours l'Assemblée législative de la province. Le lieu historique national Province House constitue également un exemple exceptionnel du style d'architecture palladien au Canada.

**Carte établie d'après les renseignements tirés de la division GeoAccess

Date de modification :