Cette semaine en histoire

Archives

Joseph E. Atkinson – le Superman des journaux canadiens

Semaine du lundi le 29 mai 2006

Le 1er juin 1938, Joe Shuster et Jerry Siegel lancent un nouvel album illustré, Superman. Cinq ans auparavant, Superman avait fait ses débuts dans différents quotidiens canadiens, dont le Daily Star de Toronto. Le Daily Star avait tant de lecteurs que Shuster et Siegel s’en étaient inspirés pour créer le journal où Superman travaillait. Cette influence était due aux efforts déployés par Joseph E. Atkinson, qui avait fait du Daily Star l’un des journaux les plus populaires au Canada.

Joseph E. Atkinson
Joseph E. Atkinson
© Toronto Star
Joseph E. Atkinson naît le 23 décembre 1865. Ses parents, John et Hannah Atkinson, sont des immigrants britanniques. Après la mort du père, la famille déménage à Newcastle (Ontario), où elle dirige une pension qui accueille principalement des travailleurs d'usine. Le jeune Joseph a l’impression que la société a abandonné sa mère veuve, l’obligeant à s’éreinter pour subvenir aux besoins de ses huit enfants. Quand sa mère décède à son tour, Joseph quitte l’école. Il a 14 ans.

À l’âge de 18 ans Atkinson fait ses débuts dans l’industrie de la presse, collectant des comptes en souffrance pour le Port Hope Times. Il est ensuite reporter au Toronto World et au Globe, puis rédacteur en chef au Montreal Herald. En 1899, il devient directeur et rédacteur en chef du Evening Star de Toronto, rebaptisé Daily Star après 1900. Atkinson dirige le Daily Star jusqu’en 1948.

En tant que rédacteur en chef, Atkinson s’efforce de faire du Daily Star « un journal du peuple ». Ses humbles origines le poussent à défendre la réforme sociale. Le pouvoir qu’il acquiert en devenant le principal propriétaire du journal en 1913 lui permet de se servir de celui-ci pour favoriser la réforme, et promouvoir la pension de vieillesse, l’assurance-chômage et les allocations familiales. Là s’arrête l’implication politique du journal, dont Atkinson garantira toujours la non-partisanerie.

L
L'Édifice Toronto Star à King Street (Toronto), circa 1920.
© Archives publiques de l'Ontario / F 4436-0-0-0-202 F4436
Atkinson se sert également de son journal pour faire avancer ses œuvres charitatives. Son épouse et lui fondent les deux principaux organismes de charité du journal : le Star Fresh Air Fund, qui aide les enfants défavorisés à fuir l’air vicié de la ville, et le Star’s Santa Claus Fund, qui veille à ce qu’aucun enfant ne soit oublié à Noël.

La qualité des articles publiés dans le journal contribue à son succès. Dans les années 1920 et 1930, il attire quelques-uns des meilleurs auteurs d’Amérique du Nord, dont Morley Callaghan et Ernest Hemingway.

En 1948, le Daily Star compte parmi les journaux les plus importants et les plus populaires du Canada. Joseph E. Atkinson a été désigné personne d’importance historique nationale en 1986 à cause de ses activités philanthropiques en tant que propriétaire et rédacteur en chef du Daily Star de Toronto.

Date de modification :