Cette semaine en histoire

Archives

Projecteurs, caméra, action! Silence, vous êtes dans une bibliothèque!

Semaine du lundi le 5 juin 2006

Le 7 juin 1904, les spectateurs se hâtent pour assister au premier spectacle présenté à la Haskell Free Library and Opera House mettant en vedette les Columbian Minstrels dans « The Isle of Rock ». Le nouvel édifice construit entre 1901 et 1904 par l’architecte James Ball de Stanstead, au Québec, et Gilbert Smith de Boston, au Massachusetts, a été offert par les philanthropes Martha Stewart Haskell et son fils, Horace, aux habitants de Stanstead, au Québec, et de Derby Line, au Vermont, pour favoriser l’épanouissement culturel.

L'extérieur de la Haskell Free Library and Opera House
© John Mahoney
Imaginez-vous confortablement installé dans un fauteuil d’opéra pour assister à une représentation ou en train de lire dans le cadre feutré d’une salle de lecture. Rien d’anormal, direz-vous, mais qu’en serait-il si votre fauteuil se trouvait aux États-Unis alors que la représentation se donnait au Canada, ou si votre livre occupait une tablette au Canada alors que vous lisiez aux États-Unis? C’est précisément ce qui vous attend à la Haskell Free Library and Opera House.

Cet édifice est représentatif du style néo-Queen Anne qui caractérise les lieux de villégiature et touristiques au Canada entre les années 1880 et la Première Guerre mondiale. La bibliothèque, avec ses rayons, sa collection de plus de 20 000 ouvrages, sa salle de lecture, son comptoir de prêt et sa salle réservée aux enfants, occupe l’étage principal de l’édifice. Les gens de la place peuvent y emprunter des livres gratuitement. Les employés de la bibliothèque sont de nationalités canadienne et américaine, et une ligne noire sépare en deux la salle de lecture : le Canada d’un côté, les États-Unis de l’autre. Toutefois, ce qui caractérise la bibliothèque, c’est qu’un client n’a pas à passer aux douanes pour gagner l’autre partie de l’édifice!

L’étage
© Don Whipple
L’étage accueille la salle d’opéra avec son architecture typique d’un théâtre du 19e siècle, sa galerie, sa scène, ses loges et ses 400 sièges. Les rideaux, les décors et les accessoires qu’on y trouve encore ont été conçus et peints en 1902 par Erwin LaMoss, peintre d’art décoratif de Boston; ce sont là les seules œuvres connues qui subsistent de cet artiste.

Au cours des années 1990, l’édifice a fait l’objet d’importantes rénovations pour le rendre conforme aux normes de sécurité des deux pays, mais on a pris soin de conserver son atmosphère et sa conception d’origine. Les travaux ne se sont pas faits sans difficulté puisque la réglementation conflictuelle des deux pays en matière de douanes et d’immigration a compliqué la tâche des ouvriers de part et d’autre. Néanmoins, la Haskell Free Library and Opera House a été désignée lieu historique national en 1985 et une plaque y a été installée en 1993.

Date de modification :