Cette semaine en histoire

Archives

Naissance de l’organisateur du système des convois de l’Atlantique Nord

Semaine du lundi le 19 juin 2006

Leonard Warren Murray naît le 22 juin 1896 à Grafton (Nouvelle-Écosse). D’abord élève-officier, il grimpe la hiérarchie militaire jusqu’au rang de contre-amiral dans la Marine royale canadienne. Il organise le volet canadien du système des convois de l’Atlantique Nord, appelé à jouer un rôle clé dans la bataille de l'Atlantique, un chapitre important de la Seconde Guerre mondiale.

Le contre-admiral Leonard Warren Murray s’adressant aux officiers et aux membres d’équipage du navire canadien de Sa Majesté St.Croix, qui a coulé le sous-marin allemand  U-90, le 24 juillet 1942, alors qu’il escortait le convoi ON 113.
Le contre-admiral Leonard Warren Murray s’adressant aux officiers et aux membres d’équipage du navire canadien de Sa Majesté St.Croix, qui a coulé le sous-marin allemand U-90, le 24 juillet 1942, alors qu’il escortait le convoi ON 113.
© Ministère de la Défense nationale / Bibliothèque et Archives Canada / PA-189727
À l’âge de 14 ans, Murray est accepté en première année au Royal Naval College de Halifax. Une fois diplômé, il s’entraîne dans la Royal Navy (RN) britannique dont il adopte les normes et les pratiques. En 1918, il est appelé à servir comme officier dans la Marine royale canadienne (MRC), où il reste jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale.

Pendant l’entre-deux-guerres, Murray maintient ses liens avec la RN, prenant et donnant des cours à la Navigation School, en Angleterre. En 1938, il déménage à Ottawa et, à titre de directeur des opérations navales et de la formation, il commence les préparatifs de guerre.

En septembre 1939, Murray est promu chef adjoint de l’état-major naval et assume la responsabilité de deux tâches : organiser le volet canadien du système des convois de l’Atlantique et assurer l’expansion de la Marine. À la fin de 1939, deux convois partent chaque semaine de Halifax et des patrouilles anti-sous-marines gardent le port. En 1940, devenu commodore, il prend le commandement des navires et des établissements canadiens au Royaume-Uni et il est muté à Londres.

L’insigne du Corps de cadets de la Marine royale canadienne amiral Murray; le CCMRC amiral Murray a été nommé en l’honneur de Murray,  qui a grandi dans le comté de New Glasgow.
L’insigne du Corps de cadets de la Marine royale canadienne amiral Murray; le CCMRC amiral Murray a été nommé en l’honneur de Murray, qui a grandi dans le comté de New Glasgow.
© La ligue navale du Canada
La Force d’escorte de Terre-Neuve voit le jour en 1941, en réaction à l’expansion de la guerre sous-marine vers l’Ouest. Sous le commandement de Murray, le système des convois comporte trois tronçons : de Halifax jusqu’à St. John’s, de St. John’s jusqu’à un point de rencontre au milieu de l’Atlantique et de ce point jusqu’en Grande-Bretagne. Chaque tronçon est confié à une escorte différente, le dernier relevant de la RN.

En avril 1943, la MRC est chargée des opérations dans le nord-ouest de l’Atlantique et le contre-amiral Murray est nommé commandant en chef de ce nouveau théâtre. De son bureau à Halifax, il commande toutes les forces aériennes et navales canadiennes et alliées participant à la protection des convois dans ce secteur, et il est le seul officier canadien responsable d’un théâtre d’opérations allié durant la Seconde Guerre mondiale. Il occupe ce poste jusqu’à la fin du conflit.

Le contre-amiral Leonard Warren Murray a été désigné personne d’importance historique nationale en raison de son influence et de sa contribution pendant la Seconde Guerre mondiale. Une plaque a été installée à sa mémoire à Pictou (Nouvelle-Écosse).

Date de modification :