Cette semaine en histoire

Archives

Les Américains attaquent!

Semaine du lundi le 28 décembre 1998

Le 31 décembre 1775, avant l'aube, des troupes de l'armée révolutionnaire américaine attaquent Québec. Avant la fin de la journée, leurs projets ayant été éventés par des déserteurs, les Américains auront été stoppés et leur général, tué. Toute une victoire pour le Canada!

Fortifications-de-Québec

Fortifications-de-Québec
© Parcs Canada

À l'époque, les Américains sont en révolte contre la Grande-Bretagne et cherchent à établir leur propre gouvernement et leurs propres lois. La Grande-Bretagne a pris le Canada à la France en 1763 et bien des rebelles américains s'attendent à ce que le Canada se détache lui-aussi de la Grande-Bretagne. À leur grande surprise, les Canadiens anglais et français se méfient du mouvement d'indépendance; peu d'entre eux aideront les envahisseurs et beaucoup continueront d'appuyer la Grande-Bretagne.

Craignant les ravages de la guerre, les Américains préfèrent se battre à l'extérieur de leur propre pays. La Grande-Bretagne est loin, de l'autre côté de l'océan, et chacun sait que sa Marine est la plus puissante au monde! Les Américains décident donc d'attaquer le Canada.

À l'automne de 1775, les forces américaines s'emparent d'une bonne partie du fleuve Saint-Laurent et de la ville de Montréal. Peu avant la chute de Montréal, le gouverneur du Canada, sir Guy Carleton, s'échappe avec son armée et se retire à Québec. Il sait que si Québec tombe, l'empire britannique risque de perdre le Canada!

Colonel Benedict Arnold

Colonel Benedict Arnold
© Bibliothèque et Archives Canada / C-14831

Au moment où Carleton prépare ses positions, le général américain Richard Montgomery se dirige vers l'est le long du Saint-Laurent, tandis que le colonel Benedict Arnold, à la tête d'une petite troupe, arrive du sud. Parvenus aux portes de Québec, ils attendent le moment propice pour frapper. Cependant, à mesure que décembre avance, Montgomery voit son avantage disparaître – s'il attend encore, beaucoup de ses miliciens rentreront chez eux en janvier quand leur engagement prendra fin. En plein blizzard, Arnold et Montgomery ordonnent à leurs hommes de lancer ce qu'ils croient être une attaque surprise.

Tandis que les Américains se déploient dans la basse-ville, les défenseurs se gardent d'émettre le moindre son. Les soldats canadiens et britanniques ont repéré l'avance américaine et attendent patiemment. Ils font feu sur les rebelles avant que ceux-ci ne puissent atteindre les portes de la ville. Le général Montgomery est tué presque sur le coup et le colonel Arnold est blessé. Sans leurs chefs, les soldats américains ne tardent pas à battre en retraite. Les soldats britanniques et les miliciens canadiens remportent une grande victoire.

Québec est la seule ville fortifiée qui subsiste en Amérique du Nord. Représentant trois siècles de défense, les murs et les fortifications de Québec ont été désignés lieu historique national, tandis que la vieille ville intra-muros a été désignée site du patrimoine mondial. Le Siège de Québec par les Américains a également été commémoré.

Pour plus d'information, sur le lieu historique national des Fortifications-de-Québec, voir la page Web de Parcs Canada

Date de modification :