Cette semaine en histoire

Archives

C.E. Saunders et le miracle du Marquis

Semaine du lundi le 30 janvier 2006

Sir Charles Edward Saunders naît à London, Ontario, le 2 février 1867. Fils de William Saunders, pharmacien et agronome de renom, Charles suit les traces de son père dans le domaine des sciences et révolutionne la culture du blé au Canada.

Charles Edward Saunders
© www.canadianheritage.ca id #20232
Après des études à l’Université de Toronto et à l’Université Johns Hopkins de Baltimore, Maryland, Charles Saunders est professeur de chimie et de musique avant d’accepter un emploi à la Ferme expérimentale centrale (FEC) à Ottawa, en 1903. Créée en 1886 en vertu de la Loi sur les stations agronomiques, la FEC est en bonne partie l’idée du père de Charles et du ministre de l’Agriculture, sir John Carling. La mission de la FEC est de perfectionner les techniques agricoles par le biais de l’expérimentation et de collaborer avec les quatre autres stations agronomiques régionales créées en vertu de la Loi pour améliorer la position du Canada en tant qu’exportateur de produits agricoles.

La Direction des fermes expérimentales a de nombreux défis à relever, entre autres celui d'écourter le temps de croissance du blé dans l’Ouest, où cette culture est souvent affectée par des gelées hâtives qui causent la perte d’une partie de la récolte. La solution vient du blé Marquis, mis au point à l’origine par A. P. Saunders, frère de Charles, en 1892, et qui est un croisement des variétés Red Fife et Hard Red Calcutta. Charles Saunders met des années à perfectionner cette souche grâce à un processus de croisement méticuleux et, en 1907, il distribue les premières semences à Indian Head, Saskatchewan pour des essais plus poussés. Le succès est énorme. Non seulement le blé Marquis produit-il du pain de meilleure qualité et des récoltes plus abondantes à l’acre, mais sa saison de croissance est de sept à dix jours plus courte que celle du Red Fife, ce qui veut dire que la gelée risque moins d’affecter le gagne-pain des fermiers. De plus, le Marquis est résistant à la rouille, un champignon qui a tué bien des cultures auparavant. En 1920, il représente 90% du blé cultivé dans l’Ouest canadien et produit des millions de dollars en recettes d’exportation pour le Canada. 

Image promotionelle de la FEC, 1890
© Agriculture et Agroalimentaire Canada

De nos jours, la Ferme expérimentale centrale joue un rôle moins important dans l’avancement de l’agriculture au Canada qu’elle ne le faisait au début du 20e siècle. Cependant, malgré les responsabilités réduites de la Ferme, l’incidence du blé Marquis sur l’économie canadienne ne saurait être sousestimée. Sa création répondait au désir du premier ministre sir John A. Macdonald de coloniser l’Ouest et elle a servi à consolider la position du Canada en tant que grand exportateur de produits agricoles. C’est pour ces raisons que sir Charles Edward Saunders, la Ferme expérimentale centrale et la Direction des fermes expérimentales ont été désignés d’importance historique nationale.

Date de modification :