Cette semaine en histoire

Archives

Un luxueux théâtre

Semaine du lundi le 23 janvier 2006

Le 26 janvier 1919, les premières notes jouées par l’Orchestre symphonique de Vancouver retentissent dans le théâtre Orpheum de Vancouver. Sept ans plus tard, cet ancien bâtiment est remplacé par un élégant théâtre, aussi nommé l’Orpheum.

Le théatre Orpheum, 1927
© Bibliothèque publique de Vancouver, Collections spéciales, VPL11036

La construction du nouvel Orpheum débute le 28 octobre 1926 sur la rue Granville et est dirigée par Benjamin Marcus Priteca, un architecte de Seattle. Inauguré le 7 novembre 1927, c’est alors le plus grand théâtre de la côte Pacifique avec ses 2 870 sièges. Il est créé selon le concept architectural du « movie palace » développé aux États-Unis durant la Première Guerre mondiale. Comme tous les « palaces », il a des proportions imposantes, compte plus de 2 000 sièges et offre aux spectateurs beaucoup de confort dans un décor intérieur extravagant.

L'extérieur est en béton armé revêtu de briques et d’éléments en terre cuite. La façade est ornée d’une marquise et d’un affichage vertical portant le nom du théâtre. L’aménagement intérieur est d’inspiration espagnole. Le grand hall mène au foyer à trois niveaux, embelli de balustrades et de colonnes en pierre artificielle. Dans l’auditorium, la scène est bordée d’une arche de proscenium, tandis qu’un dôme de plâtre orne le plafond. Un imposant chandelier de cristal, importé de Tchécoslovaquie et pesant 1 363 kilogrammes, y est suspendu. Décorés d’ornements de plâtre, les murs de couleur ivoire et or sont couverts de tapisseries de soie dans les teintes noires et or.

L'auditorium du théatre Orpheum
© Parcs Canada

Au départ, l’attraction principale de l’Orpheum est le spectacle de vaudeville qui cède rapidement sa place au cinéma, qui connaît alors un essor considérable. Avec l’avènement du cinéma parlant, d’importantes modifications doivent être apportées à la salle de spectacle. Ainsi, certaines installations de l’Orpheum, tel l’orgue Wurlitzer qui accompagnait originalement les films muets, deviennent inutiles. La popularité du théâtre décroît considérablement avec l’apparition de la télévision dans les années 1950. À la suite d’une campagne locale lancée pour sauver l’Orpheum menacé de démolition, l’édifice est acheté par la ville; des rénovations y sont entreprises en 1975 pour moderniser l’acoustique et pour rétablir l'intégrité structurale et architecturale du bâtiment. C’est le 2 avril 1977 que le théâtre est officiellement rouvert et devient le foyer permanent de l’Orchestre symphonique de Vancouver.

Associé à l’histoire de l’architecture cinématographique canadienne, ce théâtre richement décoré a survécu au temps et conservé son apparence d’origine. Le théâtre Orpheum a été désigné un lieu historique national en 1979.

Date de modification :