Cette semaine en histoire

Archives

Là où l’agriculture et le hockey étaient rois

Semaine du lundi le 6 mars 2006

Les 7 et 8 mars 1903, un tournoi de hockey se dispute au pavillon Aberdeen à Ottawa. Tandis que les équipes se battent pour décrocher remporter la coupe Stanley, le point culminant de la compétition survient lorsque les Silver Seven, les ancêtres des Sénateurs d’Ottawa, remportent leur première victoire.

Cependant, le pavillon Aberdeen n’est pas vraiment conçu pour accueillir des équipes de hockey. Son histoire débute en 1868, avec la fondation de la Société agricole d'Ottawa qui, l’année suivante, fait l’acquisition d’un lot en bordure du canal Rideau, dans ce qui est alors la banlieue rurale d’Ottawa, afin d’y organiser des expositions agricoles. Devenu le parc Lansdowne, ce lot accueille des foires annuelles, plusieurs expositions provinciales et deux expositions du Dominion.

1903 Ottawa Senators équipe Stanley Cup
© Hockey Hall of Fame

Les premières années, la Société agricole d'Ottawa dresse des tentes, des constructions temporaires à ossature en bois et plusieurs étables servant à présenter des animaux et des produits agricoles. L’exposition ayant pris de l’ampleur, la Central Exhibition Association, qui organise la foire automnale depuis 1888, reconnaît en 1898 la nécessité d’un imposant bâtiment permanent. L’architecte d’Ottawa, Moses Edey, est chargé de concevoir une structure spectaculaire faite de poutres d'acier triangulées préfabriquées, présentant un parement en métal embossé et de vastes surfaces vitrées. Le bâtiment se distingue par des éléments architecturaux tels des coupoles et un grand dôme, de même que par sa décoration extérieure moulée (guirlandes, têtes d’animaux et imitation de maçonnerie). Inspiré du Palais de cristal de Londres, le pavillon Aberdeen est la première grande salle d’exposition au Canada construite avec de tels matériaux.

Érigé en deux mois, le pavillon Aberdeen — du nom de Lady Aberdeen, la femme du gouverneur général de l’époque — accueille des expositions agricoles, mais sert à une foule d’autres fins tout au long de son existence : caserne militaire durant la guerre des Boers et la Première Guerre mondiale, patinoire et abri pour le bétail lors d’expositions récentes.

Lady Aberdeen Pavillion
© Pierre Lachaine 2003
À mesure que la foire annuelle prend de l’expansion, de nouveaux bâtiments sont construits sur les terrains de l’exposition, mais le pavillon Aberdeen demeure le centre d’intérêt du parc, malgré son  délabrement de plus en plus avancé. Au début des années 1980, le bâtiment est maintes fois condamné et fermé au public et fait l’objet de réparations de fortune destinées à assurer sa survie pour une autre exposition annuelle. Au début des années 1990, on planifie le réaménagement du parc Lansdowne et notamment la restauration du pavillon Aberdeen, qui est rouvert en juin 1994.

Le pavillon Aberdeen a été désigné lieu historique national en 1983 et une plaque a été installée en 1998 pour commémorer l’histoire de cette structure originale.

Date de modification :