Cette semaine en histoire

Archives

« Le chef Dief » prend le contrôle

Semaine du lundi le 12 décembre 2005

Le 14 décembre 1956, les bulletins de vote sont dépouillés et une victoire décisive est confirmée. John George Diefenbaker gagne la course au leadership du Parti conservateur du Canada après un premier tour qui lui accorde 774 votes.

Diefenbaker loue des débats concernant le choix d'un drapeau
© Bibliothèque et Archives Canada / Duncan Cameron / PA-136148
Diefenbaker, treizième premier ministre du Canada (1957-1963), est né en 1895 à Neustadt (Ontario). Il fréquente l’Université de la Saskatchewan, où il obtient une maîtrise ès arts en économie et en sciences politiques et où il étudie le droit. Fin 1916, « Dief » se porte volontaire pour le service militaire en France; blessé pendant un camp d’entraînement en Angleterre, il est jugé inapte au service militaire et renvoyé au pays. Trois ans plus tard, il passe le barreau en Saskatchewan et fonde un prospère cabinet d’avocat.

D’abord élu à la Chambre des communes à titre de député de Lake-Centre Saskatchewan, Diefenbaker devient ensuite chef du Parti conservateur, puis premier ministre du Canada. En 1957, « Dief » met fin à deux décennies de règne libéral au Parlement et « le Chef » devient le premier ministre conservateur depuis Richard Bedford Bennett, en 1935.

Avro Arrow
© Parcs Canada / Joshua Blank / 2005
Salué par plusieurs comme l’orateur charismatique qui rajeunit le Parti conservateur, « Dief » étend la portée des programmes sociaux nationaux, favorise le développement du Nord et appuie diverses initiatives nationales et internationales dans le domaine des droits de la personne, dont la Déclaration des droits de 1960. Pourtant, nombreux sont ceux qui déplorent sa méfiance à l’égard de bien des fonctionnaires et des militaires en raison de leurs liens étroits avec le régime libéral pas encore complètement disparu. Malheureusement, plusieurs contemporains se souviennent de « Dief » comme de l’homme qui a annulé le projet de l’avion de combat AVRO Arrow parce qu’il ne s’entendait pas avec le patron d’A.V. Roe, Crawford Gordon. Ce projet, dont les dépassements de coûts sont considérables, est finalement annulé en 1959, et tous les plans et modèles, détruits. Un grand nombre d’éminents scientifiques du Canada quittent alors le pays pour les États-Unis.

En dépit du fait que son gouvernement soit devenu minoritaire en 1962, Diefenbaker continue de diriger le pays jusqu'au vote de censure qui coûtera le pouvoir aux conservateurs, l’année suivante. Il demeurera tout de même un personnage politique de premier plan et gardera son siège au Parlement jusqu’à sa mort, en 1979.

Des milliers de personnes rendent hommage à John George Diefenbaker et à son héritage lorsque sa dépouille est transportée, en 1979, d’Ottawa jusqu’à l’Université de la Saskatchewan, où elle repose depuis. Diefenbaker est désigné personne d’importance historique nationale en 1981.

Date de modification :