Cette semaine en histoire

Archives

Des sentinelles au milieu des champs de blé des Prairies

Semaine du lundi le 21 novembre 2005

Le 22 novembre 1922, la voie ferrée du Canadien Pacific (CP) atteint le village d’Inglis, au Manitoba. Le dynamisme de la ville changera avec ce nouveau moyen de transport. Déjà, le premier d’une rangée de cinq silos à céréales est en voie de construction le long des rails.

Locomotif Canadien Pacific #5068.
Locomotive du Canadien Pacific #5068.
© Bibliothèque et Archives Canada / Andrew Merrilees / PA-143158
Dans les années 1920, Inglis connaît une période de grande activité. La construction de la ligne secondaire du CP commence en 1919 et s'achève lorsque les derniers rails sont posés à Cracknell en 1921, puis à Inglis en 1922. Quatre silos à céréales sont construits entre 1920 et 1925, et un cinquième en 1941.

Ces silos sont érigés par quatre entreprises (Northern Elevator, United Grain Growers, Matheson-Lindsay et Reliance) durant l’âge d’or de ce type de construction au Manitoba. Ces structures monumentales s’élèvent tous les 12 à 16 kilomètres le long de la voie ferrée, soit la distance qu’une voiture tirée par des chevaux et chargée de céréales peut couvrir. Elles témoignent du pouvoir économique de la ville à laquelle elles appartiennent.

Au premier plan s'ont les deux silos de Reliance, une partie de les cinq silos d'Inglis.
Au premier plan sont les deux silos de Reliance, qui font partie des cinq silos d'Inglis.
© Inglis Grain Elevators National Historic Site / Ingliselevators.com
Bien qu’il existe de nombreuses rangées de silos à céréales au Manitoba, peu de structures aussi grosses que celles-ci subsistent. La disparition des silos à céréales ruraux peut être attribuée à l’amélioration de l’état des routes dans les années 1950 et à la mécanisation de la céréaliculture. Les céréales sont maintenant expédiées par camion vers des élévateurs en béton de grande capacité situés dans des points centraux. Le silo à céréales en bois est désormais désuet.

Les silos à céréales en bois d’Inglis sont devenus un symbole de la ville et d'une époque. Par conséquent, il semble tout à fait approprié que cette rangée de silos, l’une des plus imposantes du genre, soit préservée dans la ville, bien décidée à conserver le mode de vie que représentent ces structures.

Les Élévateurs-à-Grains-d'Inglis, qui sont des témoins exceptionnels du passé, ont été désignés lieu historique national du Canada en 1995 et une plaque commémorative a été installée en 2001.

Pour en apprendre plus au sujet des Élévateurs-à-Grains-d'Inglis, visitez le site web The Inglis National Historic Site.

Date de modification :